Connect with us

Actualités

La story du jour : Dennis Rodman a été obligé de s’excuser auprès de Scottie Pippen pour faire partie du roster des Bulls

Dennis Rodman

Dans la quête d’un deuxième threepeat, les Bulls sont allés chercher du renfort en la personne d’un certain Dennis Rodman. Ancien ennemi de la maison, l’accueil a été assez délicat compte tenu des rancœurs passées. Après s’être fait martyriser physiquement, on peut comprendre que Pippen le boude…

En ces temps de confinement, la série-documentaire « The Last Dance » autour de Jordan et de la dynastie des Bulls est une réelle bouffée d’air frais pour tous ces fans en manque cruel de ballon orange. De qualité supérieure et d’ultime exclusivité, certaines images nous montrent bien des facettes connues ou pas de cette sublime épopée. Ainsi après un threepeat historique et le retour de Michael Jordan sur les parquets, les Bulls étaient en quête d’une nouvelle arme défensive et se tournèrent vers le fantasque mais très solide Dennis Rodman.

Cependant, ce dernier est pas mal connu des hommes de Phil Jackson. Membre éminent de la rugueuse équipe des Bad Boys, Rodman n’a pas manqué de se montrer physique voire assassin envers Jordan ou encore Pippen. En effet, lors du Game 4 des finales de conférence entre les Bulls et les Pistons, une grosse altercation survint dans laquelle Rodman poussa sauvagement Scottie hors du terrain. Cette série déboucha sur un sweep libérateur pour les Bulls qui filèrent vers leur première finale. Pour ESPN, le double défenseur de l’année est revenu sur cette action :

Oui, je l’avais plutôt bien poussé. À l’époque, j’étais frustré. Notre équipe perdait, alors j’ai dit : « On s’en fout ». Je n’essayais pas de le blesser. Nous étions à ce moment où nous savions que nous ne pouvions pas battre Chicago – notre temps était venu et passé – alors nous avons en quelque sorte tout abandonné au quatrième quart temps.

Forcément, quand The Worm a débarqué dans le vestiaire des Bulls, il a forcément fallu mettre de l’eau dans son avis. Forcé par Phil Jackson lors de leur première entrée, Dennis Rodman était bel et bien obligé de s’excuser auprès de Pippen.

Je lui ai dit : « Honnêtement, je m’en fous », raconte Rodman. J’avais encore un peu de l’histoire entre nous dans ma tête. Phil m’a dit que si je voulais faire partie de l’équipe, je devais entrer et m’excuser auprès de Scottie.

Tout ce qui a suivi appartient à l’Histoire. Une saison 1995-1996 inscrite dans les annales avec notamment une régulière à 72 victoires et par la suite un deuxième threepeat historique. Rien ne devait unir Rodman à ces Bulls, mais au bout du compte, ce Big Three a marqué la ligue à tout jamais. Vivement dimanche pour les épisodes 7 et 8.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités