*
Connect with us

Actualités

Tristan Thompson en roue libre : « Je n’ai pas besoin d’un p*tain de coach pour m’inspirer »

Si habitué à gagner, Tristan Thompson est tombé au mauvais endroit chez les Kings. Son expérience doit être importante dans ce genre de moment. Leader et vétéran respecté, le champion NBA 2016 a utilisé la presse pour essayer de motiver ses coéquipiers.

Comme on le sait dans le monde sans pitié qu’est le sport, les coachs sont mis au premier plan quand leur équipe perde et dans le cas contraire, ce sont les joueurs. Les Kings ont perdu cette nuit et pas contre n’importe qui, puisque les joueurs des Wolves se sont imposés chez eux. Sur les 7 derniers matchs, Sacramento n’a remporté qu’un seul match. Plus que jamais, Luke Walton est sur un siège éjectable. Karl-Anthony Towns était en phase avec 16 de ses 26 points dans le dernier quart-temps, Patrick Beverley ajoute 14 points mais ce qu’on retiendra surtout, c’est les 4 paniers à 3 points du talentueux Anthony Edwards, 4 paniers à 3 points dans le seul dernier quart-temps, qui ont permis de faire chauffer le Target Center. Après la rencontre, Tristan Thompson a souhaité taper du poing sur la table. Ce genre de défaite ne peut pas arriver selon lui :

« Je pense qu’en fin de compte, la réalité est que ce roadtrip aurait dû être un 4-0 », a déclaré Thompson, décomposant chacun des matchs d’Oklahoma City, San Antonio, Detroit et Minnesota. « Trois de ces quatre équipes ne voulaient vraiment pas gagner ces matchs. Ce sont les matchs que vous devez gagner. Si vous essayez d’être en playoffs ou playin, ce sont les victoires sur lesquelles vous devez capitaliser.

Je n’ai pas besoin d’un p*tain de coach pour m’inspirer… Le jour où j’ai besoin d’un coach pour m’inspirer, c’est le jour où je prends ma retraite. J’irai jouer avec mes enfants dans un parc. Je parle au nom de mes coéquipiers avec cette citation. »

C’est un Tristan Thompson enragé qu’on retrouve en conférence de presse. Leur 2ème mi-temps a été catastrophique en se prenant 66 points. Après avoir rentré un layup, Anhony Edwards a été unstoppable. Les Kings ont perdu trop de ballons, ont shooté trop mal, pour espérer quoi que ce soit. C’est grâce aux rebonds qu’ils ont su rester dans le match. Leurs opposants ont shooté à 50% dont un énorme 62.5% en seconde mi-temps. Les californiens sont de retour à la maison pour les 4 prochains matchs. Que peuvent-ils espérer ? Ils ont perdu 3 matchs sur 4 face à des équipes au bilan négatif. Ils vont maintenant affronter que des équipes au bilan positif avec les Raptors, le Jazz, les Sixers et les Blazers.. Bon courage à eux. C’est encore pire après avec 4 MATCHS contre les 2 équipes de Los Angeles et entre les deux, il faudra défier Memphis.

Tristan Thompson sait mieux que quiconque l’importance des matchs « faciles » pour atteindre le but final, faire les playoffs. Les Kings ne sont pas morts mais on a bien l’impression que Luke Walton quittera le banc avant Noël, vu le manque d’entrain de ses joueurs et le calendrier fou.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités