*
Connect with us

Histoires

Quand Patrick Beverley et les Clippers rendaient les armes face à Kevin Durant

Durant les années 2010, Kevin Durant a terrorisé la ligue et lors de la dernière année de la décennie, il a sans doute joué son meilleur basket. Lou Williams et Patrick Beverley sont là pour en témoigner.

Dans l’histoire de la NBA, les plus grands ont ce qu’on appelle plusieurs « statement games ». Ces matchs où peu importe qui se trouve en face, peu importe qui est le coach, peu importe les systèmes défensifs, ils resteront à jamais dans l’histoire grâce à leurs performances. Ces moments où ces fameuses légendes sont intouchables. Si Kevin Durant en a plusieurs, il y en a un qu’on peut aisément mettre dans le top 5 de sa carrière. Son match 6 contre les Clippers au 1er tour des playoffs, pour qualifier son équipe au second tour : 50 points, 6 rebonds et 5 passes décisives. En conférence de presse, on n’a même pas trouvé une once de déception chez l’adversaire. Juste des gars qui ont rendu les armes et tout donné, la superstar des Warriors était tout simplement invincible et leur hommage est grand :

« Patrick Beverley : -T’as déjà joué au basket ? À ton avis ? C’est une vraie question, qu’est-ce que tu en penses ? Tu dois regarder beaucoup de basket, tu travailles pour ESPN. Ecoute, c’est Kevin Durant.

Lou Williams : -Je te promets qu’on a essayé.

Patrick Beverley : -On ne s’est pas mis en mode allez, mets-nous en 50 ce soir. Bien sûr que non. C’est juste un sacré joueur. Il a mis des shoots compliqués.

Lou Williams : -On a tout essayé.

Patrick Beverley : -Ça n’a pas fonctionné (rire).

Lou Williams : -Parfois tu tombes sur des joueurs uniques et peu importe, ça ne marche pas. Il n’y a rien à faire contre eux. Il en fait partie et l’a montré ce soir. Il les a portés. Même avant le match il a dit : ‘Vous savez qui je suis ? je suis Kevin Durant’. C’est osé de dire ça quand tu vas affronter des gars super compétitifs derrière. Il a dit qu’il pouvait shooter sur nous et il l’a fait. Ce n’était pas un manque d’envie de notre part. C’est juste un très grand pro , il a prouvé au plus haut niveau, il l’a de nouveau montré ce soir. La seule chose à faire face à un gars comme ça c’est de l’honorer. »

Kevin Durant aurait peut être pu réaliser la meilleure post-season de l’histoire de la NBA. Faut quand même se rappeler qu’il a tourné à 35 points de moyenne au 1er tour, puis 33.2 points de moyenne au second tour, avant de se blesser… puis revenir en finale pour inscrire 11 points en 12 minutes et se blesser à nouveau, pour plus d’un an. C’est ironiquement lors de cette année de playoffs, que KD sera le plus respecté chez les fans. L’an passé, il a prouvé n’avoir rien perdu de sa superbe. Si la santé est du côté des Nets, attention à ce qu’il pourrait faire cette saison pour nous éblouir à nouveau.

Mine de rien, le bougre se rapproche doucement de la retraite et il faut savourer plus que jamais les joueurs tant qu’ils sont en bonne santé. L’exemple Kobe Bryant devrait nous le rappeler, lui qui a enchaîné les blessures en fin de carrière.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Histoires