Preview Washington Wizards - 1ère partie : du talent et des égos !
*
Connect with us

Analyses

Preview Washington Wizards – 1ère partie : du talent et des égos !

Source photo : The Sports Daily
C’est le moment de préparer la saison, ainsi, The Daily Dunk vous livre sa preview de chaque équipe, du premier au dernier. Prêts pour une saison de folie ?

Arrières

Il y a deux ans, John Wall avait réalisé une superbe saison, l’année dernière, c’était compliqué entre les blessures et le meneur qui choisissait un peu ses matchs. Hors rythme assez souvent, il était compliqué pour lui d’être à 100% mentalement et forcément physiquement. Cette saison, Jean Mur doit se comporter comme un joueur mature, comme un vétéran, et c’est ce que souhaite Scott Brooks d’ailleurs. Une  montée en puissance est attendue pour le meneur, jusqu’à être au top à partir du All-Star Break.

Au top, un peu comme Bradley Beal l’année dernière. C’était le véritable franchise player de l’équipe, en portant les Wizards sur son dos à chaque fois. On se souvient même de son career high à 51 points, le lendemain d’une grosse défaite à Utah. La capacité à réagir est une marque des grands, et ce fut le cas de l’arrière l’année dernière. Il doit maintenant s’emparer du titre de meilleur arrière de la ligue, quoi que Victor Oladipo mène la danse…

Ailiers 

Les Wizards le réclament comme plus égoïste, c’est Otto Porter Jr. C’est tout de même compréhensible lorsqu’on sait qu’il a malgré tout des bons pourcentages mais qu’il a parfois tendance à fuir ses responsabilités. On attend de lui à ce qu’il soit performant de la même manière voire plus, en revanche, avec plus de responsabilités offensives car défensivement l’ailier est plutôt bon. Un joueur un peu trop propre, qu doit se salir les mains !

Bon, il a déjà lancé la rivalité avec les Celitcs étant donné qu’il a déclaré que les sorciers étaient meilleurs. Markieff Morris ne tient pas la langue dans sa poche, et d’ailleurs il ferait mieux de la mettre sur le côté, et de se concentrer plus sur le terrain car clairement il peut mieux faire sachant qu’il se prend parfois pour un joueur qu’il n’est pas. Avec l’arrivée de Dwight Howard en plus, il se doit muet en parfait jouer de complément, tout en étant agressif.

Pivot 

Tu passes de Marcin Gortat à Dwight Howard, cela change beaucoup de choses. Tout d’abord, l’ancien pivot du Magic est largement meilleur défensivement, surtout au rebond. Derrière, il y a peut-être moins de spacing, cependant, c’est bien plus athlétique, et bien plus impactant, ce qui convient bien mieux à John Wall. Attention néanmoins sur les picks and rolls, où le mec n’en branle plus une. Il faut vivre à son époque…

Banc

Nommé coach pour en partie recruter Kevin Durant (lol) en 2016, Scott Brooks est toujours là et il va avoir du boulot. Ty Lawson est toujours là, Austin Rivers est arrivé, première bagarre ? Sur les postes extérieurs, il y a des joueurs avec des profils différents : Tomas Satoransky, Jodie Meeks, Kelly Oubre Jr, et Jeff Green qui alternera avec le poste 4 où on retrouvera Jason Smith. En tant que 6ème homme, Kelly tentera d’être performant et on ne se fait guerre de doute sur lui, puisqu’il progresse de saison en saison. Ian Mahinmi sera le second pivot, Thomas Bryant le troisième.

Voilà notre preview et n’oubliez pas qu’il y aura à chaque fois 3 papiers pour présenter l’équipe : les joueurs, le pronostic et qu’attendre de l’évolution de la saison. Elle est pas belle la vie, avec une équipe par jour ?
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Analyses