Preview Philadelphie Sixers - 1ère partie : le Process est terminé, place aux choses sérieuses !
*
Connect with us

Analyses

Preview Philadelphie Sixers – 1ère partie : le Process est terminé, place aux choses sérieuses !

Source photo : SI.com
C’est le moment de préparer la saison, ainsi, The Daily Dunk vous livre sa preview de chaque équipe, du premier au dernier. Prêts pour une saison de folie ?

Arrières

C’est sans aucun doute le meneur le plus grand de la ligue, et quel talent pour Ben Simmons ! Très peu de joueurs parviennent à dominer sans avoir un shoot correct, c’est dire l’impact qu’a eu le désormais sophomore. Il a des objectifs en ligne de mire : le MVP et la All-NBA first team, rien que ça ! Et pour les deux, il faudra faire bien plus ! Les défenses seront habituées à son jeu dorénavant mais on sait bien qu’il a travaillé très dur, afin d’être plus constant à 3/4 mètres.

Malgré tout, c’est une petite surprise de voir Markelle Fultz de devenir un titulaire en puissance. Certes, le talent est là, tout comme le potentiel (c’est pas un first pick pour rien), mais lui aussi un shoot qui demande à faire ses preuves contre des adversaires. Contrairement à son petit pote, il a déjà montré ses qualités de shoot à 3 points en pré-saison, il faut que ça continue lors de la saison régulière. Le jeune joueur des Sixers réalise d’ailleurs une bonne pré-saison pour le moment. C’est un peu l’année de la revanche pour lui.

Ailiers

Il y a des joueurs qui font le boulot en toute discrétion, c’est le cas de Robert Covington. D’ailleurs, l’ailier a tout simplement été élu dans la All-NBA second team l’année dernière. En plus de ça, il met ses trois points en attaque, il ne dérange pas du tout le système de son équipe. RoCo est impérial dans cette équipe. En parlant de son shoot, il devra se montrer plus régulier. 5/5 un jour, 0/8 un autre…

Impérial comme Dario Saric et sa polyvalence assez monstrueuse. La technique d’un Européen, la confiance d’un ricain, le Croate ne se pose jamais de question avant de tirer. Pour autant, l’ailier fort a des pourcentages très bons comme par exemple le 39% à trois points, en en prenant 5 par match. Par contre, il faut progresser au rebond puisque 6.7 rebonds par match n’est pas suffisant.

Pivot 

Pivot le plus dominant de l’Est (?), Joel Embiid n’en finit plus de chambrer, et il a par ailleurs déjà commencé pour l’exercice en cours. Cependant, sur le terrain, le Process assume en mettant la misère à de nombreux adversaires, à commencer par les Whiteside et Drummond. Il s’est déclaré comme le joueur le plus unstoppable in the paint. A lui d’être toujours dans ce mood, puisqu’il a parfois trop tendance à s’écarter !

Banc

Remis en question plusieurs fois, Brett Brown a fait taire les critiques et cet été il a demandé des conseils à Manu Ginobili ainsi qu’à Gregg Popovich pour placer JJ Redick en tant que 6ème homme. Bonne idée ou pas, on verra ça plus tard. Il y a toujours le bon TJ McConnell qui sera concurrencé par Zhaire Smith le rookie. Wilson Chandler apportera son énergie, Mike Muscala va créer des espaces et enfin Amir Johnson jouera au soldat, comme toujours.

Voilà notre preview et n’oubliez pas qu’il y aura à chaque fois 3 papiers pour présenter l’équipe : les joueurs, le pronostic et qu’attendre de l’évolution de la saison. Elle est pas belle la vie, avec une équipe par jour ?
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Analyses