Marcus Smart élu meilleur défenseur de l'année pour le plus grand bonheur des "petits" : le pitbull des Celtics remercie les Haters
*
Connect with us

Actualités

Marcus Smart élu meilleur défenseur de l’année pour le plus grand bonheur des « petits » : le pitbull des Celtics remercie les Haters

Quand il est arrivé en NBA, Marcus Smart avait un profil de star à cause de son profil NCAA mais la grande ligue américaine est une ligue de rôle et parfois, il faut être une star dans le sien, à défaut de marquer 20 points par match. Aujourd’hui, Smart est devenu une star de la défense, à tel point d’avoir été élu meilleur défenseur de l’année. Félicitations, c’est absolument mérité !

A travers les années, les extérieurs élus meilleur défenseur de l’année se sont fait rare. Ron Artest, Kawhi Leonard, Michael Jordan… En revanche les « vrais » petits, autrement dit, les meneurs de jeu avoir été élu dpoy sont vraiment peu nombreux et en 2022, ils sont désormais 2 ! Gary Payton en 1996… et maintenant Marcus Smart. Il y a quelques jours de repos entre le match 1 et 2 entre les Nets et Celtics et hier, les Celtics s’entraînaient. Poussé par Ime Udoka dans la salle du centre d’entraînement, ses coéquipiers l’applaudissent et qui va lui remettre son trophée de meilleur défenseur ? The Glove en personne. La scène est magnifique et l’hommage encore plus grand. C’est simple pour Gary Payton, Marcus Smart défend de la bonne manière et il se voit en lui :

« Tu défends comme on est censé défendre. Avec du cœur et de la hargne »

Il n’a cessé de progresser au fil des années, surtout que la NBA a changé et ça joue aussi. Nous sommes dans une période où les switchs font partie intégrante des schémas défensifs des équipes NBA. Il devance ainsi Mikal Bridges et Rudy Gobert. N’oublions pas ses qualités de leader, il prend beaucoup la parole, il est l’âme de cette équipe, sans lui, Boston ne serait pas dans cette position, celle de la meilleure équipe défensive de la ligue. A lui de prouver sa valeur face à Kyrie Irving et Kevin Durant. Il n’est pas seulement envoyé sur Uncle Drew, il l’est aussi sur son acolyte puisque c’est sa force. Pouvoir défendre sur plusieurs profils :

« Il y a aussi l’instinct qui compte et les miens sont très bon en défense. Je communique aussi avec mes coéquipiers, ce qui facilite grandement leur boulot. Ils n’ont pas à trop réfléchir. Ils peuvent faire confiance à ce que je leur dis de faire. »

Pour beaucoup de fans, il y a une sorte de vendetta de la part des médias. En effet, ces derniers mois, les extérieurs ont été beaucoup mis en avant. Mais il faut comprendre qu’on rentre dans une nouvelle ère et Marcus Smart n’a pas seulement gagné pour lui mais aussi tous les « petits » qui n’ont pas réussi à gagner ce fameux trophée. Justement, les « haters », c’est ce qu’il lui a aussi permis d’avancer : « J’ai toujours dit que les mauvaises langues, ceux qu’on appelle les haters, je ne serais pas capable de faire ce que je fais sur le terrain. Cela me donne envie de continuer à être le meilleur possible dans mon domaine. Ce que j’ai à leur dire c’est merci, continuez. »

Prochain match demain pour prouver sa valeur mais aujourd’hui, il faut savourer ce titre de meilleur défenseur. Marcus Smart est rentré dans l’histoire et après tout ce qu’il a traversé, c’est pleinement mérité. Que les haters continuent à le motiver jour après jour…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités