Connect with us

Actualités

Luka Doncic y est allé de sa mixtape : 30 points pour mettre totalement fin au débat du ROY

Source photo : twiter

Hier soir Dallas affrontait Phoenix. Une rencontre pour pas mal d’observateurs qui est intéressante vis à vis de la course au rookie de l’année. Luka Doncic a mis fin à tout débat possible avec une grosse performance afin de taper Phoenix (104-94).

C’était un peu la misère pour Dallas qui ne remportait pas énormément de rencontres ces temps-ci. 11 défaites sur les 14 derniers matchs, pire que l’Olympique de Marseille. L’équipe n’allait pas au mieux à cause d’une production de jeu compliquée, une défense laissée à Easy Cash, des déplacements à l’extérieur compliqués et des blessés et on pense directement à Dennis Smith Jr, encore absent hier soir. Pourtant, Luka Doncic était la seule lumière dans tout ce marasme. Lors du mois de janvier, le joueur tourne à presque 20 points par match, soit sa moyenne. Et en décembre, il est même à 21.1 points par match. Autant dire qu’il n’est pas le point faible de son équipe et que le rookie wall est tout sauf son problème. Dans le dernier match, il était même le seul à jouer. Auteur de 7 des 13 points de son équipe dans ce terrible 3ème quart-temps, pour finir à 27 points. Inutile de dire qu’il finit meilleur marqueur du match…

Opposé face à Deandre Ayton, il a sorti les crocs. Assez marrant car avant ce match à antenne nationale, le pivot de Phoenix disait de lui qu’il était un monstre. 30 points, 6 rebonds, 5 passes et 8/14 au shoot. Le rookie, enfin si c’en est vraiment, a tué la défense adverse, qui ne renaît vraiment pas de ses cendres. D’abord Oubre Jr, se croyant au playground. Luka « magic » comme l’appellent les commentateurs de Dallas, a même réalisé un 3+1 sur un sublime stepback. Ce n’est pas le cocorico time puisque en fin de rencontre, Elie Okoba va se faire déchirer. Il n’y a pas d’autre mot puisqu’au marquage sur le très probable futur ROY, il a pris très cher. Soit en pouvant armer au shoot grâce à sa taille ou alors en provoquant les fautes, Doncic s’est fait plaisir. Pendant que Wesley Matthews n’arrêtait pas de gueuler pour avoir la balle, le numéro 77 a fait son game. Il atteint presque son record en carrière mais ce qui a été impressionnant a été de voir ses choix. A la passe ou au shoot, il a toujours été en contrôle. A part ses lancers, on en est à penser que son jeu offensif est déjà arrivé à maturité.

Et pourtant, Dallas était à la bourre à la mi-temps, avant de réaliser un très gros 3ème quart-temps. Toujours sans Devin Booker, c’est TJ Warren qui a pris la charge de l’attaque en finissant à 20 points. Sauf qu’il a oublié de jouer en seconde mi-temps et les Suns ont fini par couler. Toujours dans cette seconde mi-temps, Phoenix s’est tué en balançant à 3 points encore et encore pour un résultat calamiteux (1/13). Notre petit Elie Okobo s’est tout de même montré en inscrivant 10 points. L’absence de Jamal Crawford n’a pas aidé pour peser offensivement, surtout que Deandre Ayton s’est fait tuer par Deandre Jordan en finissant avec un 1/6 !! 

Tristes spectateurs du show Luka Doncic, les Suns n’ont pu résister malgré un très bon début de match. A mi-saison, la star de Dallas a montré qui était le boss et même si c’est pas la forme en ce moment, l’avenir s’annonce radieux.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités