*
Connect with us

Actualités

Les Lakers ne se remettent pas du décès de Kobe Bryant, LeBron James et Anthony Davis en tête

Demain sera un triste jour pour la planète NBA. Un an après la tragique disparition de Kobe, l’esprit du Black Mamba est encore très présent dans les cœurs. Encore très marqués, LeBron James et Anthony Davis se sont confiés sur cette plaie encore largement ouverte…

26 janvier 2020. C’est le genre de date où chacun d’entre nous se rappelle exactement où nous étions lorsque cette dramatique nouvelle s’est abattue sur nous. En effet, dans un crash d’hélicoptère, Kobe Bryant et sa fille, Gianna, et 7 autres personnes perdaient la vie. Agé d’à peine 41 ans, la mort du Black Mamba a été un désastre pour les enfants qui sommeillent dans nos âmes de fans. D’autant plus concernés, l’organisation des Lakers, de Jeannie Buss à LeBron James, en passant par Anthony Davis ou encore Quinn Cook, a vu la plus grande figure de son histoire s’envoler pour les cieux. Bien trop tôt. Avec le triste anniversaire de la première année depuis la disparition de Kobe, LeBron James, qui était très proche du Mamba, s’est montré très peiné et a voulu rendre hommage à son héritage et à sa force mentale si caractéristique.

Il y a un dicton qui dit que le temps peut guérir toute peine. Et aussi dévastateur et tragique qu’il ait été et qu’il soit encore pour tous ceux d’entre nous qui y sont impliqués, seul le temps pourra nous aider. Et cela prend beaucoup du temps. Chacun a son propre processus de deuil. J’essaie de ne pas me remettre dans ce genre de pensées parce que c’est trop sombre, non seulement pour moi, mais aussi pour notre organisation et pour tous ceux qui y sont impliqués.

Je regardais Kobe, uniquement pour lui. Évidemment, vous avez vu beaucoup de similitudes entre lui et Mike, mais j’ai apprécié le jeu de Kobe pour le jeu de Kobe. La façon dont il jouait, la finesse avec laquelle il jouait, les capacités de handle, le tir, tout ce qu’il possédait sur le terrain. Je le respectais pour ce qu’il était en tant que joueur et pour ce qu’il était capable d’apporter sur le terrain. Le fait qu’il ait été capable de prendre certaines choses de MJ et d’examiner l’ADN de MJ et d’être capable de le faire – beaucoup de gens essaient de le faire, beaucoup de gens souhaitent pouvoir prendre des choses de certains grands, les mettre en œuvre dans leur jeu et ensuite réussir, ils ne le peuvent tout simplement pas. Ils n’ont pas la capacité de le faire. Ils n’ont pas la volonté de le faire, ils n’ont pas la mentalité pour le faire. Mais il l’a fait et l’a fait à un haut niveau pendant très, très, très longtemps. Et vous pouvez respecter cela.

Il y a beaucoup de choses qui meurent dans ce monde, mais les légendes ne meurent jamais, et c’est exactement ce qu’il est. Il s’agit donc de représenter cela.

Anthony Davis et bien d’autres joueurs de la ligue n’ont pas pu vivre en direct les exploits et arabesques de Michael Jordan et font donc partie de la génération Kobe. Cette génération pour qui le Black Mamba restera à jamais leur « Jordan », leur héros. Lorsque Bryant s’en est allé, c’est une partie de toutes ses âmes d’enfants qui s’en allée, à tout jamais. Très touché à l’approche de ce funeste 26 janvier, AD est revenu sur cette mission de titre prise à cœur par tout un vestiaire.

À l’approche de son premier anniversaire, nous sommes tristes de constater qu’il n’est plus là. Je sais que j’ai encore du mal à le croire, mais vous ne pouvez pas le croire.

Aujourd’hui encore, c’est « 1,2,3 Mamba ! », chaque fois que nous clamons, nous voulons toujours faire sentir qu’il fait partie de notre organisation. Depuis que la tragédie a eu lieu, nous avons toujours pensé que c’est plus important que nous. On était en mode, vous savez, « Faisons-le pour lui ». Et c’est ce que nous avons fini par faire toute l’année dernière. … Nous savons que nous nous sommes battus jusqu’au bout pour un but, et ce n’était pas seulement pour nous. C’était pour la famille Bryant. Et nous avons réussi à accomplir cela.

À l’annonce aussi tragique que soudaine de cette disparition, l’impact de Kobe Bryant s’est fait ressentir bien au-delà des simples frontières du basket. Les hommages ont fusé de partout. Sportifs, politiciens, artistes, l’héritage du Black Mamba a touché toutes les strates de la société. Etonné d’un rayonnement si large et fier d’avoir pu compter sur un tel ambassadeur, AD évoque cette « Mamba Mentality ».

Je sais qu’il était très, très connu et populaire, mais je ne savais pas qu’il avait eu un impact sur la vie de tant de gens en dehors du basket. Du football aux joueurs internationaux en passant par les gens qui ne font même pas de sport, on parle toujours de la « Mamba Mentality ». Je ne savais pas combien il avait un impact sur le monde entier, en dehors de la communauté du basket.

La Mamba Mentality est un mode de pensée, de vie, une réelle philosophie. Elle exige que chacun d’entre-nous apprenne à se connaitre en repoussant encore et encore les limites de l’effort, là où on se sent utile, fort, vivant. Avec le titre gagné dans la bulle, les Lakers de LeBron et AD ont pu lui rendre un hommage digne de ce nom. Mais le plus bel hommage qu’on peut rendre à Kobe Bean Bryant, à notre échelle, est de ne jamais s’arrêter de se surpasser, quelle que soit l’adversité.

Est-ce qu’un jour sera-t-il possible de se faire à l’idée que Kobe Bryant ne fait plus partie du monde ?  Ça semble compliqué, voire impossible pour nous, amoureux de la NBA, qui avons grandi avec les highlights et prouesses du Black Mamba. À tout jamais, repose en paix Kobe.

Lebron James continue d’épater la jeunesse : annoncer les systèmes de ses adversaires, la passion de Bron

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Une semaine bien tristounette commence : 20 équipes NBA sur le pont cette nuit !

  2. Pingback: Lebron James du logo pour briser le cœur de Cleveland : les Cavs ne savent trop bien comment marche leur héros

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités