Draymond Green est en plein doute au pire moment de la saison : "Je suis en bonne santé, mais je me sens terriblement mal"
*
Connect with us

Actualités

Draymond Green est en plein doute au pire moment de la saison : « Je suis en bonne santé, mais je me sens terriblement mal »

Source photo : complex

Il y a une semaine, les Warriors devaient se battre avec les Grizzlies pour la deuxième place. Aujourd’hui, Golden State va tenter de conserver sa troisième place au détriment de Dallas. Et si les hommes de Steve Kerr ne gagnent plus, c’est aussi parce que Draymond Green est à la peine. 

Pendant la convalescence de Draymond Green, les Warriors ont connu beaucoup de difficultés pour gagner les matchs. Naturellement, on se disait alors qu’à son retour, tout irait mieux pour Golden State. Sauf que ce n’est pas vraiment le cas. Sept matchs depuis son retour, seulement deux victoires. L’une lors de son retour contre les Wizards le 14 mars dernier, l’autre contre le Heat, alors que l’intérieur était au repos. Pour faire simple, depuis qu’il est revenu Draymond Green possède un plus-minus de -41, soit le troisième pire joueur de la ligue, parmi ceux qui ont un temps de jeu similaire. Pourtant, les statistiques sont pas mauvaises (7 points, 5 rebonds, 6 passes et 3 interceptions la nuit dernière), mais l’ailier-fort ne retrouve pas son impact. D’ailleurs, Draymond Green n’y va pas de main morte sur son niveau actuel.

Je n’ai jamais fait partie d’une équipe qui joue moins bien quand je suis sur le parquet. Mais nous en sommes là maintenant. Je me sens terriblement  mal. Je suis en bonne santé, mais je me sens terriblement mal. Je suis bien conscient que je sors d’une blessure très sérieuse qui m’a éloigné du jeu pendant onze semaines. Pendant sept ou huit d’entre elles, je n’ai même pas pu toucher le ballon. Je suis bien conscient que je suis très critique envers moi-même. Mais je m’en fiche, je suis encore un compétiteur. Je fais le travail pour être un grand joueur. Peu importe les circonstances, je pense et je sais que je peux faire de grandes performances. Et je ne l’ai pas fait.. Ce sont mes attentes pour moi-même.

Récemment, Draymond Green rapportait que les Warriors voulaient arriver à 100% en playoffs, afin de performer. Il s’en foutait du classement. Or, Stephen Curry est blessé, Draymond Green n’est pas à son top niveau, Andrew Wiggins déçoit, Klay Thompson n’a toujours pas trouvé son rythme de croisière. Ca fait beaucoup d’éléments pour une équipe qui risque de prendre Denver, Utah ou Minnesota au premier tour. L’action qui a parfaitement résumé son niveau d’aujourd’hui, c’est celle où Draymond Green fait faute trois fois sur Kristaps Porzingis sur la même possession, avec la technique qui a suivi quelques minutes après. Néanmoins, un aspect nous rassure, c’est qu’il s’agit d’un champion, et lorsqu’un champion est dos au mur, il rebondit toujours ! 

Depuis son retour de blessure, Draymond Green nous a sans doute envoyé son cousin. Parce l’ailier-fort ne retrouve plus son impact, son influence sur le jeu des Warriors. Et d’ailleurs, Golden State est sur une dynamique négative, et ce n’est pas un hasard. 

Les Lakers aiment apporter l’espoir à leurs fans pour tout piétiner : avance de 22 points, défaite contre un concurrent direct avec un Lebron James héroïque et désormais blessé

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités