Les garçons parlent, les hommes assument, DeMar DeRozan a fait les deux : "J'ai regardé tous mes shoots ratés du game 1"
*
Connect with us

Actualités

Les garçons parlent, les hommes assument, DeMar DeRozan a fait les deux : « J’ai regardé tous mes shoots ratés du game 1 »

DeMar DeRozan et les Bulls ont fait leur job, ramener au moins 1 match à l’extérieur pour prendre l’avantage du terrain, juste pour se donner une chance de gagner cette série. Au plus bas au match 1, la star de Chicago a assumé son statut de candidat MVP avec son meilleur match en carrière.

« Jamais de la vie je vais de nouveau reshooter à 6/25 ». A l’issue du match 1, le numéro 11 des Bulls a été déçu de lui même et a tenu des propos forts. C’était assez culotté de balancer de tels mots, preuve de sa confiance en lui cette saison puisqu’il a assumé derrière. En 57 matchs de playoffs, DeMar DeRozan n’a jamais atteint la barre des 40 points en playoffs. Il ne lui a fallu que deux rencontres pour le faire avec les Bulls. Entre le match 1 et le match 2, le dunkeur fou a regardé beaucoup de vidéo, notamment tous ses shoots ratés. Avant le match 2, il s’est autorisé une séance pour retrouver son rythme car il semblait l’avoir perdu au match 1 et avait évoqué la semaine de repos comme excuse. Il avait finalement raison puisqu’il a réalisé son meilleur match en carrière en playoffs : 41 points à 16/31 au shoot, 7 rebonds et 4 passes. L’ancien pensionnaire de l’université de Californie du  sud a évoqué ce qui s’est passé pour retrouver la forme :

« J’ai regardé tous mes shoots ratés du match 1. La plupart de ces shoots sont mes shoots. Je ne vais jamais laisser un échec déterminer de prendre mon prochain shoot et ne pas être agressif. Je savais juste que j’avais eu une mauvaise nuit au shoot, et ça n’allait pas arriver à nouveau. »

Il est devenu le 4ème joueur de l’histoire des Bulls à atteindre les 40 points en playoffs. La dernière fois que c’est arrivé ? Un certain Derrick Rose. Nikola Vucevic était d’accord avec son pote, « les shoots ratés du match 1, tombent habituellement « et ce fut le cas lors de ce match 2. Sur ses 31 shoots, il en a pris 27 en sortie de dribble (14 shoots rentrés). Mais la stat la plus effrayante c’est le 8/9 au shoot sur la tête de Giannis Antetokounmpo. Ce dernier avait des choses à dire à la fin de la rencontre et a rendu un bel hommage à son adversaire du jour. Milwaukee est un peu dans la panade à cause de cette défaite. En plus d’avoir perdu l’avantage du terrain, Khris Middleton s’est blessé et il pourrait rater le reste de la série :

« C’est un grand joueur. C’est un gars difficile à défendre parce qu’il veut shooter ces shoots à mi-distance. Il veut aller sur ses spots. Il a trouvé un bon rythme. Il va mettre beaucoup de ses shoots. Il l’a fait en saison régulière. Il l’a fait cette nuit. Mais au final, j’ai l’impression que nous avons contesté tous le shoots. Il n’était pas ouvert. Nous avons fait notre job et au final parfois faire le job n’est pas assez. »

Chicago retrouvera son public ce week-end avec l’intention de prendre le contrôle de la série mais le Greek Freak fera tout pour gagner ce match 3, Khris Middleton ou pas. On leur avait promis le sweep mais pour l’instant, les Bulls surprennent et tant mieux pour le spectacle.

Le shoot de la nuit : Joel Embiid met K.O les Raptors sur le premier shoot de la gagne des playoffs en prolongation !!

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités