Brandon Ingram relance la série : "tout était fluide"
*
Connect with us

Actualités

Brandon Ingram relance la série : « tout était fluide »

Source photo : The San Diego Union-Tribune

Appelez-le Brandon Kingram. Appelez-le patron. 26 points dans la seconde période, dont 8 pions dans les quatre ultimes minutes de la rencontre. La série part à NOLA avec une égalité dans la série, et un Devin Booker potentiellement out. 

Tout au long de l’année, les Suns ont dominé, ont été sûrs d’eux, et même à -7 à l’entrée du quatrième quart, on pensait que Phoenix allait revenir, surtout à domicile. Mais les coéquipiers de Chris Paul sont tombés sur un Brandon Ingram des grands soirs, avec 37 points (13/21 au tir), 11 rebonds, 9 passes et des paniers importants dans les dernières minutes afin de punir les leaders de la conférence Ouest et de revenir ainsi à un partout avant d’aller à la Nouvelle-Orléans.

Certains ont attendu plusieurs tours, d’autres ont attendu une année, mais Brandon Ingram a signé son premier match référence lors de son deuxième match de postseason. Pourtant, l’expérience n’était pas du côté des Pelicans, avec quatre joueurs (dont trois rookies) sur sept joueurs utilisés dans le dernier acte qui découvrent les playoffs. Slenderman estime que tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice pour ramener la victoire.

Tout était fluide. Tout le monde a été efficace sur le terrain. Tous les cinq ont fait quelque chose, offensivement ou défensivement. Jose [Alvarado] est rentré et a fait du bon boulot en mettant des gros tirs. Trey Murphy III est rentré et a fait du bon boulot en défense. Nous étions vraiment connectés ce soir. Où nous sommes, nous pouvons faire trois stops de suite. C’est juste nous qui continuons à être meilleurs.

Certes, Devin Booker s’est blessé alors qu’il avait la main chaude, certes Scott Foster arbitrait Chris Paul, mais ce n’est pas un hasard si les Pelicans sont à 1-1. Déjà, lors du Game 1, les coéquipiers de Brandon Ingram avaient réalisé une belle partie. La question est de savoir jusqu’à quand ? Car c’est vrai que les rookies sont au delà des attentes placées en eux. A voir s’ils peuvent tenir…

Pour l’instant, on a plus vu Mikal Bridges défendre sur CJ McCollum que sur Brandon Ingram et la clé de la série est peut-être là. Même si les longs bras de l’ailier peuvent permettre à l’ancien joueur des Lakers de prendre l’avantage sur n’importe quel défenseur. Il faudra peut-être faire un choix pour les Suns.

La série va t-elle durer plus longtemps que prévu ? En tout cas, les Pelicans font tout pour gêner les Suns, et ça fonctionne ! Notamment parce que Brandon Ingram est très efficace, et bien aidé par les rôles players. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités