*
Connect with us

Actualités

Les équipes NBA qui ont failli revenir d’un 3 à 0 en playoffs

Si les Bucks ont réussi à revenir d’un 2 à 0, aucune équipe n’a réussi, soit en finale ou en playoffs, de gagner 4 matchs de suite en étant menée 3 à 0. Tour d’horizon sur ces équipes « presque ».

La liste est plutôt courte, seules 3 équipes dans l’histoire de la NBA donc, ont réussi à faire trembler leurs adversaires. La plus récente ? Les Blazers en 2003 contre les Mavericks. 1er tour des playoffs opposant la jeune star de Dirk Nowitzki face au très célèbre Rasheed Wallace. Les Mavs remportent les 3 premiers matchs et Dirk claque même 46 points dans le game 1 et 42 points dans le game 3. Il faut savoir qu’à ce moment, les Mavericks sont surtout une équipe ultra offensive. Dallas se prend deux blowouts (game 4 et 6) et manque de très peu le game 5. Le match 7 est tendu, très serré. On arrive dans le money-time et il y a 2 points d’avance pour les Blazers. Nick Van Exel prend alors feu chez les Mavs, en inscrivant 7 points dans les deux premières minutes du 4ème quart-temps. Rasheed Wallace ne se laisse pas faire, bien aidé par Scottie Pippen mais dans les 3 dernières minutes, les Blazers ne répondent plus et l’écart passe de -2 à -12 en 3 minutes…

On remonte encore un peu plus le temps avec les Nuggets, qui affrontent le Jazz. Nous sommes alors en 1994. L’équipe de Dikembe Mutombo face au duo terrible John Stockton – Karl Malone. Sans pourtant dominer, le Jazz remporte les 3 premiers matchs avec un Karl Malone de gala. Les Nuggets s’accrochent et gagnent les 3 matchs suivants, qui sont tous serrés. L’ambiance est tendue, il s’agit de matchs pour le moins physiques. Il s’agit du 2ème tour des playoffs. Souvenez vous, cette année là, les Nuggets sortent le 1er à l’ouest (Seattle) pour créer sans doute le plus gros upset de l’histoire. Dans le match 7, Utah sort les barbelés en encaissant seulement 12 points lors du 1er quart. Après avoir fait un écart dans le 3ème, le Jazz s’envole en finale de conférence avec notamment 31 points de Karl Malone (Utah a inscrit 91 points). La belle histoire de Denver s’arrêtait là.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Daily Dunk (@thedailydunk)

On retourne carrément au moyen âge (1951) pour évoquer le presque dernier holdup. Les New-York Knicks affrontaient les Rochester Royals. Les malheureux Knicks vont échouer après être remontés 3 à 3. C’est peut être la série la plus brise cœur des 3, en échouant de seulement 4 petits points. La NBA n’avait alors que 5 ans !

Dans l’histoire on peut se souvenir que Ben Wallace avait eu presque sa revanche. Mené 3 à 0 par Detroit, Chicago était revenu à 3 à 2, pour finalement échouer en 6 matchs. C’était en 2007. On ne donne pas cher de la peau de l’équipe qui perdra dans ce cas de figure. Les records sont faits pour être battus après tout.

La déclaration d’amour de Rudy Gobert à Giannis Antetokounmpo : le respect est toujours immense de la part du français

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités