*
Connect with us

Vidéos

Le coast to coast de l’année pour Cole Anthony : le buzzer beater du désespoir pour délivrer le Magic

A la draft, on se demandait vraiment à quoi jouait le Magic. Pourquoi prendre Cole Anthony ? Était-ce pour s’assurer plus qu’un backup si le cas Markelle Fultz ne marchait pas ? C’était en tout cas notre avis et cette nuit, le fils de Greg Anthony a montré pourquoi il était bien plus qu’un meneur remplaçant. Avec confiance, sérénité, il a délivré les siens au meilleur des moments.

Ce soir ponctuait le retour d’Evan Fournier. Il est pas encore à 100% et sa première contre attaque le montrait bien où il n’a pas forcé en déposant un layup au lieu de dunker. Bien conscient que sans Markelle Fultz, les tickets de shoots sont répartis, Evan Fournier n’hésite pas à tenter sa chance et pour un retour, le charenton boy a assuré un max : 24 points à 9/21 au shoot, 2/9 à 3 points. Si Nikola Vucevic frôle les 30 points, rien est vraiment joué, Orlando a dû prendre la potion d’Asterix à la mi-temps pour aller coller un immense run et revenir vraiment dans la rencontre lors du dernier quart-temps (29 à 19). C’est fou de se dire que Minnesota avait 20 points d’avance en seconde mi-temps et les a bêtement gâchés contre Orlando. Cette même équipe d’Orlando qui n’a mis que 10 points dans le 2ème quart-temps. Dans les derniers instants du match, Jarred Vanderbilt se retrouve sur la ligne des lancers… Il rate le premier, puis le second. Cole Anthony montre être aussi fait du même bois que Greg Anthony, son illustre père qui aura finalement fait qu’une grosse saison (Vancouver). Enorme cafouillage au rebond, l’ancien de North Carolina récupère le ballon de manière chanceuse, il ne se pose pas de question et tape un sprint. Arrivé à la ligne à 3 points, le meneur du Magic s’élève… le shoot rentre !! Tout le monde lui saute dessus et à raison, dans cette victoire inespérée !!

On veut pas taper sur l’ambulance en persistant sur ce dernier quart-temps mais c’est quand même incompréhensible ce qui s’est passé à Minnesota. Outre les (seulement) 19 points inscrits, les Wolves restent muets au score pendant plus de 3 minutes. Dans le money-time, ça ne pardonne pas. Orlando reste un très bonne équipe et a tout donné pour revenir. Respect pour leur envie et leur passion, il y avait tout de même 10 points d’écart avec moins de 3 minutes sur l’horloge. Dans ces moments, Karl-Anthony Towns manque cruellement. Beaucoup de regret forcément, à l’image d’Anthony Edwards : « J’ai l’impression que nous avons laissé le match s’échapper. Nous avions le match. Je peux pas dire que nous l’avions mais nous contrôlions le match tout le 4ème quart-temps. » Cette fameuse avance qui a fondu comme neige au soleil. Orlando a juste montré un meilleur visage en seconde mi-temps et Minnesota aura bien choke comme il faut. Une victoire importante pour les floridiens, à l’extérieur et surtout, l’équipe de Fournier stoppe une série de 6 défaites de suite !

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Markelle Fultz s’est fait opérer par le docteur Neal ElAttrache et tout s’est bien passé. Il ratera comme prévu toute la saison. Qu’il se rassure, Cole Anthony est prêt à tenir la baraque en attendant et c’est une opportunité en or qui se présente face à lui. Dans son fort intérieur, il sait qu’il ne doit pas la rater. Le Magic n’est plus qu’à une victoire de pouvoir équilibrer son bilan!

Quand Collin Sexton fait une Kyrie Irving sur Kyrie Irving pour pousser la prolongation…

5 Comments

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Vidéos