... ...
... Vidéos Archives - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

Malgré le roster de super saiyan, Stephen Curry ne s’enflamme pas : « Rien ne nous est garanti »

Le rendez vous est à 21h et il ne faut pas le rater. BeIN sports a eu l’occasion d’aller rencontrer Stephen Curry et forcément que ça a dû envoyer du lourd, surtout quand on voit qui a eu la chance de pouvoir partir en interview avec le meilleur meneur de la ligue.

Car oui, c’est bien Mary Patrux qui a eu l’honneur d’aller à la rencontre d’un certain Stephen Curry. Si vous n’êtes pas abonnés à BeIN sports, il faut savoir que Mary et Steph, c’est beaucoup d’amour et ça se donne même des petits surnoms. Et en attendant de voir ce que ça a donné en version longue, BeIN a déjà diffusé un petit teaser, de quoi bien nous faire saliver. Mary Patrux y évoque la « dynasty » des Warriors, la signature de Demarcus Cousins et le fait que Golden State est déjà grand favori. Stephen Curry y répond gracieusement et c’est cadeau pour vous :

« On a réussi quelque choses d’énorme, on a gagné trois titres en quatre ans, mais pour nous, c’est important de faire le bilan et de se recalibrer durant l’été. Profiter du titre mais en même temps de comprendre ce ça implique pour gagner à nouveau cette saison. Je suis excité à l’idée d’avoir cette opportunité, et il faut profiter de ce qu’on a entre nos mains le plus possible.

J’aime qu’il pense ça [que ça pourrait être la meilleure équipe de l’histoire]. Ce n’est pas à moi de convaincre quiconque qu’on est la meilleure équipe de tous les temps . Évidemment qu’on veut laisser notre empreinte, avec notre style de jeu, avec les gars qui sont dans notre équipe, avec notre talent. On est des winners, on l’a fait, mais il y a encore plus à faire. Je ne veux que personne se complaise, ou qu’on pense que notre temps est passé, qu’on a déjà tout réussi. À la fin de nos carrières, on pourra parler de cette histoire de dynastie, mais pour l’instant je préfère profiter de l’instant présent.

J’aimerais que ce soit vrai [Le titre]. Rien n’est garanti. Le plus important c’est de prendre le temps nécessaire pour jouer ensemble. Rien n’est garanti car on a Draymon Green, Andre Iguodala, Kevin Durant, Klay Thompson, Shaun Livingston et maintenant Demarcus Cousins. On sait qu’il y aura beaucoup de sacrifices à faire, qu’il faudra beaucoup réfléchir. DeMarcus apporte quelque chose de nouveau à ce qu’on fait, et on va devoir s’adapter, mais je suis excité de l’opportunité. »

C’est que BeIN a envoyé du lourd quand même. Après avoir eu le meilleur joueur du monde, voilà que la chaîne reçoit le double MVP. Niveau rentrée, on a déjà vu plus foireux. On vous dit donc à ce soir à 21 heures !

 

Click to comment

La vidéo du jour : en mode émotion , Dwyane Wade annonce son retour avec « One last Dance »

C’est clairement la vidéo du jour ! Pleine nuit, les insomniaques ont pu découvrir que Dwyane Wade allait revenir à Miami pour une dernière saison. Il nous y explique tellement de choses. Que ses 16 années en NBA ont passé si vite. L’été a été dur, la décision a été dure car aucun athlète ne veut prendre cette fameuse décision, celle où tu dois t’arrêter, est-ce que physiquement ce sera possible d’être prêt, se lever tous les matins, rater les matchs de son fiston, ne pas rester avec sa famille ? Une seule décision qui engendre beaucoup de questions. Le numéro 3 de Miami évoque les temps durs. Entre les « on dit », ou le fait qu’il n’a pas joué lors de sa première année, ça a été compliqué toutes ces critiques mais il a travaillé, il y a cru, jusqu’à se faire drafter en 5ème position par le Heat. Après avoir évoqué tout ce qu’il a donné pour accomplir son rêve, il y remercie tous les fans. C’est pour ça qu’il n’y aucun journaliste dans la salle. Il veut s’adresser aux vieux, aux jeunes fans qui le supportent, qui lui donnent la force. Il veut s’adresser à ses fans et personne d’autre. Ca devient plus personnel par la suite en y remerciant sa femme, sa mère, toute sa famille. Par la suite, on y découvre sans doute le moment le plus triste de la vidéo : son agent Hank Thomas. Et pour les derniers instants de la vidéo, Wade annonce son retour et on vous laisse découvrir toute la joie qu’il y met concernant sa « one last dance » !

Click to comment

Top 10 No-Look assists de la saison : Lebron James se prend pour Ronaldinho !

Après les alley-oops, c’est au tour des assists d’avoir droit à leur top 10 offert par la NBA. Mais pas n’importe lesquelles puisqu’on parle des no-look assists, car quoi de mieux que briser une défense en envoyant du caviar sans même regarder son coéquipier ? Dans cet art, on retrouve forcément des spécialistes à la création comme Rajon Rondo pour Anthony Davis ou Ben Simmons, que ce soit pour Joel Embiid ou Dario Saric. Souvent cité pour ses violents dunks, Giannis Antetokounmpo a aussi prouvé qu’il savait ressortir le ballon avec élégance pour un tireur démarqué. Quant à la plus belle passe de la saison, aucune place au suspense, et c’est encore et toujours pour le meilleur joueur de la ligue !

Click to comment

Top 10 des Alley-oops de la saison : Lebron se prend pour T-Mac !

Saviez-vous que l’expression « alley-oop » vient du français « allez hop » ? Comment ça on s’en fout ? Bon, par contre les alley-oops en eux-mêmes, ça a déjà plus d’intérêt. Ca tombe bien car la NBA nous fournit le top 10 des meilleures actions de l’an passé. S’il sera dur de détrôner le DeAndre Jordan de 2013 sur Brandon Knight, il y a de quoi se faire plaisir. Les fans de LeBron James peuvent se réjouir, le King y figure à 3 reprises, dont un for himself, comme Dennis Smith Jr un peu plus haut dans le classement. Quant au numéro 1 du classement, les plus observateurs l’auront deviné avec la vignette !

Click to comment

Attention ça glisse par ici : Bronny lâche un sale cross, accompagné du coast to coast !

La date n’est malheureusement pas précisée par l’auteur de la vidéo. Quoi qu’il en soit, le move est prodigieux et très sale pour son adversaire. Le petit hic, c’est qu’il n’y a pas panier derrière.
En tout cas, Bronny montre bien qu’il est le digne héritier de son père. Un handle bien au-dessus de la moyenne, sans parler de son shoot qui a une précision chirurgicale. Et ce soir, c’est de son handle dont il faut parler. Il lâche un cross incroyable avec un dribble dans le dos suivi d’un dribble croisé. On a déjà hâte de voir ça avec son équipe high school !

Click to comment

L’union fait la force : Kevon Looney et Kevin Durant se la mettent en un contre un et c’est impressionnant !

Derrière les 4 stars de Golden State, Kevon Looney aura été un de ces gars discrets, qui auront fait le taff. On peut se souvenir de sa série qualitative, surtout défensivement contre les Rockets et les switchs avec James Harden. Il est facile de se souvenir des commentaires comme quoi Looney n’apportait pas assez offensivement. Et bien quand on voit la dernière vidéo, il y a de quoi se demander. Kevin Durant est quand même un défenseur emmerdant de par ses longs membres. Kevon Looney ne se laisse pas faire et il y a clairement une progression avec des gestes bien plus fluides. En défense, il ne fait que subir face à Kevin Durant qui montre qu’il est bien une machine offensive.

Click to comment

Internet don’t lie : Stephen Curry se prend un sale petit pont par un gosse de 5 ans

C’est parti pour un nouvel épisode d’internet don’t lie. Vous retrouverez ici le meilleur d’internet, des réseaux sociaux et des actions oubliées de la soirée passée !

Le petit a seulement 4 ou 5 ans mais il a déjà du talent plein les mains. Il nous offre un magnifique dribble croisé sur Stephen Curry qui se laisse bien faire on va dire. Pour la description du tweet, on y est absolument pour rien, promis juré craché.
En parlant de cross, le frère de Lonzo Ball s’amuse à crosser des chiens. C’est ça qu’on est au chômage, il faut s’occuper de toutes les manières possibles et pas sûr qu’il s’en sorte avec les franchises NBA qu le snobent, à juste titre.

En parlant de Stephen Curry, BeIN Sports a annoncé une interview qui sera diffusée mardi ! Elle est pas belle la vie pour les fans français NBA ?

Click to comment

Houston commence à se former : James Harden et Carmelo Anthony ont enfin joué ensemble

Dans cette fameuse salle où tous les joueurs NBA s’affrontent, les joueurs de Houston ont fait parler leur talent. Il y a peu, c’était Lebron James et Ben Simmons qui avaient « team-up ». Cette fois-ci, c’étaient d’autant plus important puisque ce fut au tour de James Harden et Carmelo Anthony, nouveaux coéquipiers. Il est encore trop tôt pour savoir ce que sera réellement le rôle de Melo chez les Rockets. En tout cas, il montre de belles choses lors de ce pickup game, réunissant pas mal de joueurs NBA entre Enes Kanter ou Kelly Oubre Jr. James Harden est aussi violent dans le genre mais venant de l’actuel MVP, il n’y a pas de quoi être surpris. Maintenant, il faudra réitérer ce genre d’actions en saison régulière, là où il y aura de la défense.

Click to comment

Gilbert Arenas lâche un 95/100 à 3 points avec 100 000 dollars en jeu : « J’ai été vautré sur le canapé à regarder Netflix ces 4 p*tain dernières années »

Dinguerie ! Dinguerie ! Dinguerie ! Gilbert Arenas et Nick Young sont de grands amis. Une amitié qui date depuis qu’ils ont joué ensemble à Washington. Loin le temps où il faisait la misère à toutes les défenses NBA et pourtant, il ne semble rien avoir perdu de sa superbe. Dans cette vidéo « no chill productions », on voit l’irréel se produire sous nos yeux. L’ancien appelé Agent 0 a réussi à claquer 95 shoots à 3 points sur les 100 tentatives !! Le pire dans tout ça, c’est son inconscience d’avoir mis en jeu 100 000 dollars. De l’argent en cash dans son sac, comme s’il venait d’acheter un survêtement à GO SPORT. Nick Young ou pas en face, c’est assez fou de n’avoir raté que 5 shoots. Gilbert Arenas a aussi fait le show devant les caméras et c’est qu’il nous manquerait le gaillard :

« J’ai failli battre mon vieux record de 96 3 points. J’étais vautré sur le canapé à regarder netflix ces 4 p*tai dernières années. Et je viens et plante 95/100 à 3 points. Laissez moi revenir sur mon canapé. Ils viennent juste de mettre Black Panther sur Netflix. »

Click to comment

Souvenirs, souvenirs : Gilbert Arenas gagne 70 000 dollars, en lâchant un 73/100 à 3 points… D’une main !!

On vous montrait cette nuit l’incroyable fait que le site ball is life nous a lâché. S’il a fait un 95/100 à 3 points en 2018 contre Nick Young, il a réussi à faire « plus fort » par le passé. Nous sommes en 2007, Gilbert Arenas est sur le toit du monde individuellement. Le bon temps avant les affaires d’armes…
20 000 dollars sont en jeu face à un certain Deshawn Stevenson et l’incroyable va arriver, après l’entraînement. Il réussira à claquer un incroyable 73/100 à 3 points !! Lors de cette fameuse saison 2007, il claquera 54 points contre Steve Nash et 60 points contre Kobe Bryant. Il faut se rendre compte de cette performance. 73 paniers à 3 points sur 100, avec une seule main… De quoi nous dégoûter nous, les gens normaux…

Click to comment