Connect with us

Analyses

Le cahier des bleus avec les notes du match : Evan, l’homme et De Colo doit revenir de colo, c’est la rentrée

Source photo : fiba.com

Il n’y a pas que vous qui fassiez votre rentrée mais aussi les bleus. A la différence, la leur a été faite hier contre l’Allemagne et tout le monde ne s’en sort pas bien. Le cinq de départ est analysé en long et en large, le banc est en revanche pris en groupe.

Evan – 8/10 : Que dire de son match ? Il termine à 26 points, ce qui peut paraître surprenant puisqu’il est monté en puissance au fur et à mesure, après un début très timide. Il a été clutch comme toujours, il a semblé être sur de lui, notamment quand il a fallu tuer le match par deux fois. Il tape son record en carrière avec 10 rebonds et le seul défaut de son match reste le nombre trop important de turnovers (4).

Amath M’Baye – 8/10 : On lui met la même note que Vavane et il aurait peut être mérité plus tellement il fut parfait du tout au tout. Une présence, une adresse et surtout un facteur X qui aura eu son importance. Maintenant, on imagine mal le voir réaliser deux matchs de suite de cette envergure. Il termine la rencontre à 21 points.

Andrew Albicy – 6.5/10 : une note qui peut paraître élevée vu ses stats : 3 points et 5 passes. Pourtant, Albicy est très bien resté dans son rôle. On ne lui demande pas de scorer 20 points par match. Il a été un poison pour Schroder qui aura très mal débuté et terminera en dessous des 35%. Albicy n’y est pas pour rien. Maintenant, on attend qu’il retrouve de l’adresse.

Rudy Gobert – 6.5/10 : idem pour Rudy Gobert qui s’en sort bien et finit la rencontre à 9 points et 9 rebonds. Il a montré un peu trop de yolo sur séquence, notamment quand il dribble dans le money-time. Même s’il y a beaucoup de monde dans la raquette, on attend de lui plus de lucidité. Il a parfois trop voulu jouer le rôle de navette alors qu’Evan l’a servi plus d’une fois sur un plateau.

Nicolas Batum – 5.5/10 : à l’image d’Albicy, on ne lui demande pas de marquer 20 points par match. Il a été très bon en défense. Du moins en 1ère mi-temps. Lors des temps faibles, il n’a pas montré l’exemple en terme d’intensité, on ne l’a pas vu gueuler alors que tout le monde plongeait pendant ce 3ème quart. Il a même été coupable d’oublis défensifs. Pour autant, tout n’est pas noir et il sait qu’il peut mieux faire. Laissons le rentrer dans sa compétition.

Banc – 3.5/10 : Que de choses à dire sur le banc. Dès qu’il y a eu un run de la part de l’Allemagne, le banc était fautif. On va  tout d’abord parler des quelques bons joueurs et en premier lieu, Vincent Poirier. Même s’il n’a joué que 9 minutes, il a apporté son intensité, son énergie et aura fait le job (11 points). Ntilikina n’a pas été mauvais, surtout en première mi-temps et son agressivité a même été surprenante. Le boulot sur Schroder a été pas loin de la perfection mais sa 2ème mi-temps a été vilaine et a tout gâché. Inutile d’évoquer les apports de Toupane et Labeyrie, quasi nuls.
Nando De Colo a été horrible comme jamais vu avec l’edf. Lay-up, perte de balle dans le money-time, shoots libres ratés ou encore décisions poreuses, il était vraiment à côté de ses pompes, ce qui a failli coûter la victoire. Mais en tant que grand bonhomme, on sait qu’il pourra relever la tête.

Collet doit améliorer ses rotations et le souci du banc doit être réglé au plus vite car cela s’annonce comme être le point faible de l’équipe. Il faudra aussi se montrer plus costaud dans la tête car les temps faibles auront été bien trop nombreux.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




More in Analyses