*
Connect with us

Actualités

La NBA entame un nouveau chapitre : une ligue qui se dirige vers les duos et la compétition s’avère plus qu’excitante !

Source photo : Ringo H.W. Chiu / Associated Press

Après une période récente marquée par les rassemblements de superstars au sein de collectifs ultra talentueux, ou « superteams », la free agency de cet été semble pointer un fort retour des duos de patrons.

En effet, l’histoire de la NBA a pendant très longtemps été marquée par de grandes équipes, pour la plupart portées par le talent d’un ou de deux joueurs très au dessus de la moyenne. On peut penser aux duos Jordan-Pippen (on peut même parler d’une première « superteam » avec l’arrivée de Dennis Rodman en 1995), Magic-Abdul Jabbar, Stockton-Malone ou encore Kobe-Shaq… Cependant, par la suite, on a de plus en plus vu les plus grands talents de la Ligue se rassembler sous une même tunique pour augmenter leurs chances de remporter une voire plusieurs bagues. On peut notamment citer les trios Parker-Ginobili-Duncan (même si les tous les trois ont été draftés par les Spurs), Wade-LeBron-Bosh, ou encore plus récemment l’affrontement entre des Cavs emmenés par le trio Irving-LeBron-Love et les Warriors du trio Curry-Thompson-Green devenu quatuor après l’arrivée de Kevin Durant à l’été 2016. Enfin, pensons à l’échec du projet du Thunder d’Oklahoma City, monté par Sam Presti, avec pour idée d’associer Russell Westbrook, Paul George et Carmelo Anthony pour se rapprocher du graal, un titre NBA.

Cet été semble à nouveau marquer une rupture après cette période des « superteams », surtout présentes depuis les années 2010. Au vu des mouvements de la Free Agency édition 2019, on a pu observer une déconstruction de ces rassemblements de stars pour un fort retour vers de nombreux duos très performants sur le papier, dès maintenant ou à l’avenir. En ce mois de juillet, on a eu le droit à beaucoup d’action sur le marché NBA ! Entre la fin du passage de Kawhi Leonard à Toronto, le départ de Paul George du Thunder, causant d’ailleurs celui surprise de Russell Westbrook de son Oklahoma chéri, puis la tumultueuse arrivée d’Anthony Davis dans la cité des anges, ou encore le coup de force des Nets, enrôlant Irving et Durant d’une pierre deux coups, on peut clairement dire que ça a bougé fort ! Tout ceci a donc largement permis de remodeler le paysage NBA et de rebattre les cartes pour une nouvelle saison NBA s’annonçant plus chaude et indécise que jamais…

Attaquons-nous à présent, à une petite présentation et analyse de ces (nouveaux ou non) duos devant peser sur la Ligue durant ces prochains mois voire ces prochaines années. Cet été nous a permis de voir se former des duos de folie à Los Angeles : autant l’association LeBron James-Anthony Davis fait saliver, celle de Kawhi Leonard et Paul George, se rajoutant aux déjà performants Clippers, peut être encore plus folle. Lorsque les blessures auront été soignées, on pourra se délecter du niveau de jeu du duo Curry-Thompson, deux compères toujours bien accompagnés par Draymond Green et le petit nouveau, D’Angelo Russell. Même cas de figure pour le duo des Nets, Irving-Durant, qui ne sera à sa plénitude qu’après le retour en forme de KD. D’autres couples attisent également notre curiosité : quid de l’association Westbrook-Harden, à nouveau réunis, mais cette fois-ci aux Rockets ? Pensons encore au délicieux backcourt Lillard-McCollum, étincelant en playoffs en mai dernier. En citant ces six duos, on se retrouve encore très loin du compte. En effet, ce serait oublier les talents indéniables des duos Simmons-Embiid (Sixers), Giannis-Middleton (Bucks), Kemba-Tatum (Celtics), Oladipo-Turner (Pacers), Griffin-Drummond (Pistons), Wall-Beal (Wizards), Murray-Jokic (Nuggets), Mitchell-Gobert (Jazz), Aldridge-DeRozan (Spurs) ou encore des jeunots Wiggins-Towns (Timberwolves) et Fox-Hield (Kings).

Avec un tel déferlement de talents et une répartition quasi égale au sein des trente franchises de la Ligue, on va sans doute assister à une saison régulière folle avec une difficile bataille pour les playoffs, -surtout à l’Ouest-, puis à une grande et indécise campagne de playoffs ! On peut d’ailleurs imaginer que ce retour sur le premier plan des duos est loin d’être fini, au vu de la jeunesse de certains (Nuggets, Kings, Sixers, Jazz, Celtics, Wolves …) et des nombreux talents bruts prêts à exploser. On peut déjà penser à l’impact que pourraient avoir certains potentiels duos ravageurs à l’avenir : Doncic-Porzingis (Mavericks), Morant-Jackson Jr (Grizzlies), Young-Collins mais aussi Hunter, Reddish et Huerter (Hawks), LaVine-Markkanen (Bulls), Sexton-Garland (Cavaliers), Booker-Ayton (Suns) RJ Barrett-Robinson (Knicks) ou encore au « young core » alléchant des Pelicans : Ball-Hart-Ingram-Williamson-Hayes ou encore Nickeil-Alexander…

La Ligue nous paraît, à l’entame de cette nouvelle saison, plus indécise que jamais… Tout ce qu’il faut pour ravir les fans et nous promettre une année pleine d’émotions et de magnifiques affiches. Tout ce qu’on aime, donc !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La hype Clippers – Rockets déjà présente : plus de 10 000 places vendues en à peine 10 minutes – The Daily Dunk

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités