*
Connect with us

Analyses

JR Smith en plein doute, le mauvais gars de New-York est-il revenu ? Défense inexistante, comme son shoot : 4.5 points à 22.2%…

Source photo : waiting for next year
Mais qu’arrive t-il à J.R Smith ? On ne le reconnait plus. Il n’est plus le même depuis que Dwyane Wade est arrivé et que Kyrie Irving est parti. Pure coïncidence ?

J.R Smith a été formidable ces dernières années avec Cleveland. Il a changé du tout au tout, tant en terme de niveau de jeu que d’attitude. Lors que les Cavaliers gagnent le titre, il prend feu à partir du match 3 et sera l’un des grands bonhommes de cette finale NBA. Depuis, Kevin Durant a signé à Golden State et il y a un nouveau champion. On se dit alors que Cleveland est prêt à être en feu mais leur début de saison est horrible de chez horrible…

JR Smith : 4.5 points par match à 22.2% au shoot. J.R Smith est en galère totale. Positionné en tant que 6ème homme, on se dit alors qu’il a le champ libre. Il doit être le leader de la second unit mais ses shoots ne rentrent pas. C’est alors que Dwyane Wade décidé d’être le nouveau 6ème homme de l’équipe. Résultat ? Pas grand chose, en témoigne sa performance hier où le numéro 5 termine à 2 points. Pire encore, comme contre les Nets par exemple, le garçon ne défend plus. La dernière fois qu’on a vu un J.R Smith si peu concerné, c’était à New-York… A part revoir des bouteilles  vides, il n’y a rien de bon chez ce monsieur.

Petite séquence souvenir, nous sommes lors de la série face à Indiana en 2012, J.R Smith est retrouvé en pleine boîte de nuit ! Le gars va faire une série de playoffs affreuse et sa côte va dégringoler. Quelques temps plus tard, Lebron James le prend sous son aile et ça va tout de suite mieux.
Ce qui est choquant avec son début de saison actuel, c’est son body language. A part lors de l’échauffement pour taper des handshakes, l’homme sans t-shirt ne semble plus avoir envie. Certains pensent que c’est à cause de Dwyane Wade qui aurait eu trop de laisser passer, alors qu’il venait à peine d’arriver. Un shooteur peut avoir des mauvaises passes mais à ce point là, ça fait froid dans le dos. 

Il y a aussi l’équipe qui va mal. Il est facile de pointer J.R du doigt mais il en va de même pour Shumpert ou encore Crowder. C’est au coach de le mettre en confiance car quand J.R Smith ne tente pas de step-back sur 2 défenseurs, c’est que le type va mal…

Avec 24.7 minutes de temps de jeu, J.R Smith ne peut pas jouer comme il le fait actuellement. A lui de nous faire mentir et de retrouver son aura qui le caractérise tant…
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Analyses