......
...Evan Fournier rase tout, sauf ses cheveux : 22 points et un money-time pafait pour le frenchy ! - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

Analyses

Evan Fournier rase tout, sauf ses cheveux : 22 points et un money-time pafait pour le frenchy !

Source photo : Slam Online
C’était le premier match de la soirée. Pas fameux, fameux et pourtant, deux très beaux collectifs, qui sont sous-estimés à cause de leurs résultats. Orlando sort vainqueur contre Atlanta (100-98).

Pour commencer, disons merci au Magic tout de même puisqu’il validait le premier pari de notre soirée. Pourquoi avoir confiance en Orlando ? Tout simplement car avec Augustin à la mène, c’est du costaud et qu’on n’oublie pas son énorme début de saison. Contrairement à Payton, il ne bouffe pas la balle et ainsi tout le monde peut profiter de la gonfle et montrer son talent. Il livre un match très complet avec 16 points, sans oublier ses 8 passes décisives. Il mettra aussi un panier très important en fin de match dans le corner, suite à une passe de super Mario ! Ce fut une rencontre où les deux équipes se sont bien mis sur la gueule. Elles s’échangeront le lead pas loin de 7 fois, rien que dans le 4ème quart-temps. Côté chiffres, Speights terminera la rencontre à 14 et Simmons à 13 points.

Mais le vrai héros du soir se nomme Evan Fournier. Même si sa nouvelle coupe lui enlève des points tinder, le joueur français a été admirable. Speights, Augustin mettront des paniers décisifs. Mais quand est venu le vrai money-time, c’est bien lui qui sortira de sa cachette. Il plantera 22 points au total, dont un panier sublime en périphérie qui tuera le match. Le Magic aura droit à un concours de lancers, afin d’écarter leurs adversaires du soir définitivement (6/6 dans la dernière minute). Côté Atlanta, on notera les 19 points chacun de Prince et Schroder. Cependant, donner la balle de l’égalisation à Dedmon est digne d’un crime contre l’humanité…

Orlando enchaîne donc un nouveau succès, qui fera du bien au moral. Essayer de finir la saison au mieux, avec la trade deadline passée et de voir si Payton était un poison ou pas.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




More in Analyses