*
Connect with us

Actualités

DeMar DeRozan réalise son meilleur match de la saison : les Wolves ont pris cher dans le money-time

Le calendrier n’est pas tendre avec les Spurs mais leur bonne forme du moment permet de se placer pour la course aux playoffs. Le grand responsable de ce bon début de saison se nomme DeMar Derozan qui rentre dans sa dernière année de contrat !

Rechute de Derrick White, blessure de Lamarcus Aldridge, DeMar DeRozan prend les choses en mains en ce début de saison du côté de San Antonio. Annoncé un temps sur le départ, il assume parfaitement son nouveau statut de vétéran. A l’image de ce qu’on a pu voir dans la bulle, l’ancien Raptor est dans un rôle de playmaker pour que les jeunes soient plus impliqués en attaque. DeMar DeRozan ne tourne qu’à 19 points par match cette saison. Pas un drame pour 90% des joueurs NBA mais quand on s’appelle DeMar, ça peut être surprenant. Et pourtant le joueur est parfait et mieux encore à tel point qu’il s’est montré comme un shooteur en tournant à plus de 40% à 3 points. L’arrière a d’ailleurs même dépassé son total de la saison passée, c’est dire qu’il est en forme. Cette nuit, il a été un peu plus agressif et réalise assez aisément le meilleur match de sa saison : 38 points à 13/23 au shoot, 5 rebonds et 5 passes. Pas mal pour le 10ème meilleur passeur de la ligue et des tresses aussi parfaites que Riley Freeman.

San Antonio aura eu du mal à aller chercher cette victoire, Minnesota ne s’est pas laissé faire. La franchise enregistrait le retour de leur star Karl-Anthony Towns : 25 points, 13 rebonds, 4 passes et 3 contres. Les Wolves dominent globalement la 1ère mi-temps, Mike Beasley (29 points) soutenant parfaitement son FP à 3 points et se permet même de shooter du logo comme Stephen Curry. San Antonio répondra en seconde mi-temps de manière collective. DeMar DeRozan n’est pas le seul homme en forme, Dejounte Murray est encore parfois brusque mais évolue à un tout autre niveau cette saison, à tel point qu’il se positionne pour le titre de MIP. Il termine à 22 points mais celui qui permet vraiment aux Spurs de passer devant et revenir dans le match, c’est Patty Mills. Intenable cette saison, il score 21 points (3ème fois qu’il atteint la barre des 20 points) et que dire de son 4ème quart-temps presque parfait ? Minnesota mène de 5 points et Patty Mills inscrit 2 paniers à 3 points de suite pour un money-time qui s’annoncera complètement fou.

On s’envole directement dans la dernière minute du 4ème quart-temps pour apprécier le show de DeMar DeRozan. Le dunkeur fou inscrit 9 points de suite mais en face, il y a du répondant avec Karl-Anthony Towns et D’Angelo Russell. D-Lo aura la balle du match mais échouera lamentablement gérant la dernière possession de manière égoïste. Merci Ryan Saunders pour n’avoir pas dessiné un système. Après s’être fait fumer sur pick and roll tout le match, les Spurs ont réussi à mieux défendre en overtime. Minnesota se réveille trop tard et le malheureux Anthony Edwards condamnera les siens malgré lui. La passe décisive « chanceuse » de DeMar DeRozan sur Patty Mills aura fini par sauver les siens.

San Antonio est en forme en ce moment et décroche sa 3ème victoire en 3 matchs. Le calendrier n’est pas tendre, sans parler des blessés, les Spurs surprennent et on espère pour eux que ça durera. Revanche entre les deux équipes dès ce soir !

Lamelo Ball historique dans la victoire contre les Hawks : le plus jeune joueur de l’histoire à réaliser un triple-double

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: DeMar DeRozan montre son élégance : le Spur lâche le reverse layup, une merveille pour les amoureux du jeu

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités