*
Connect with us

Actualités

Lamelo Ball historique dans la victoire contre les Hawks : le plus jeune joueur de l’histoire à réaliser un triple-double

Source photo : Twitter Hornets

Ce petit n’est vraiment pas comme les autres et il faudra surveiller son futur de très près. Ce petit se nomme Lamelo Ball et a réussi à marquer l’histoire de la NBA en devenant le joueur le plus jeune joueur à réaliser un triple-double. Désolé pour toi Markelle Fultz, il faut faire de la place.

La période de Noël est passée mais les miracles continuent. En NBA, les coïncidences n’existent pas et les Ball ne diront pas le contraire. Lors de son année rookie, Lonzo Ball avait réalisé un triple-double. Il devenait ainsi le joueur le plus jeune de l’histoire en dépassant… son joueur préféré, Lebron James. Lamelo Ball a imité son grand frère car entre temps, Markelle Fultz a chipé le record mais pas pour longtemps puisque cette nuit, le rookie des Hornets a réussi à devenir à son tour, le plus jeune à réaliser un triple-double (19 ans et 140 jours). Ce qui est dantesque dans sa performance ? Le réaliser dans une soirée en back to back. Il avait joué la veille contre son grand frère. Une autre coïncidence… En plus de ce triple-double, il s’agit tout simplement du meilleur match du jeune joueur des Hornets. Dès qu’il touche le ballon, l’action se transforme en highlight. A la passe, au 3 points, au shoot, Lamelo Ball fait vraiment ce qu’il veut et s’autorise même à bully Trae Young au poste bas. Il termine à 22 points, 12 rebonds et 11 passes décisives. L’ancien de Chino Hills valide son triple-double en seulement 27 minutes et en sortant du banc.

La folie d’Atlanta a perdu de sa superbe depuis ces derniers matchs. La santé n’est pas non plus à son top, Bogdan Bogdanovic s’étant blessé gravement cette nuit. Même chose pour Trae Young, bien que pour ce dernier, la blessure n’est que légère. Il n’y avait pas de public mais la performance de Lamelo Ball a électrifié la salle du Spectrum Center, de quoi surfer sur le momentum durant les 3 derniers quart-temps. Terry Rozier (23 points) y est allé aussi de son one man show avec notamment un dunk rageur devant un Cam Reddish dépassé. Avec un Trae Young diminué (15 à points à 5/17 au shoot), Atlanta cède dès le 2ème quart-temps en encaissant 10 points de retard et le jeu du chat et de la souris n’aura finalement eu que peu d’intérêt. A noter les belles performances de P.J Washington (22 points) et Caleb Martin (15 points), pendant que Devonte’ Graham n’y arrive toujours pas avec un horrible 1/6 au shoot.

Ses prestations, ses highlights, sa facilité, son Q.I Basket, Lamelo Ball est en train de marquer des points dans la course au ROY et il est vraiment difficile de le voir finir la saison sur le banc. Mais différent rôle, différente pression, James Borrego devra gérer ce dossier d’une main de maître.

La justesse technique de Lamelo Ball : la « Dirk » pour enrhumer la défense, c’est toujours aussi beau

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités