*
Connect with us

Anecdotes

DeMar DeRozan et Zach LaVine à la conquête des duos les plus égaux de l’histoire

Les duos, les one two punch, il y en a un paquet en NBA. Mais qui sont vraiment les duos qui sont capables d’être à quelques points l’un de l’autre, tout en étant en haut du classement des scoreurs ? DeMar DeRozan et Zach LaVine peuvent rejoindre ce clan très fermé des duos « jumeaux ».

Ce n’est pas une catégorie franchement regardée de la plupart des fans. On regarde très souvent qui sont les plus prolifiques, les plus spectaculaires, les plus complémentaires mais pas vraiment les plus équilibrés. Qui sont donc ces fameux duos dont nous parlons ? Cette saison, on retrouve donc DeMar DeRozan et Zach LaVine. Les chiffres sont assez incroyables puisque 0.2 point les séparent. 27.1 points pour le natif de Compton et 26.9 pour l’ancien pensionnaire de UCLA. Ils ont aussi 0.3 passe de moyenne de différence à la passe. Quels sont donc ces fameux duos de très haut niveau qui ont réussi à performer au scoring ?

Shaquille O’neal et Kobe Bryant : si pendant un temps, Shaq a été l’homme fort des Lakers, le Black Mamba n’a pas mis longtemps à frapper à la porte. Toutefois, il y a eu quelques saisons où les deux hommes ont su partager le cuir. 2 saisons en réalité, celle de 2001 et 2002, 2 années qui se solderont avec un titre. En 2001, Kobe tournera à 28.5 points, Shaq à 27.5 points. En 2002, O’Neal marque 27.2 points et Bryant à 25.2 points par match.

Lebron James et Dwyane Wade : si les Lakers ont réussi à aller au bout grâce à leur duo, c’est tout sauf le cas avec le King et Flash lors de leur première année. Il fallait un mal dominant et jouant sur les postes extérieurs avec un 3 points moyen, la complémentarité était plus compliquée qu’avec un poste extérieur et intérieur. Mais cette saison 2010-2011 n’est pas à jeter, c’est la dernière de Wade en tant que superstar et où ses genoux répondaient présents. Il tourna à 25.5 Points pendant que Lebron était à 26.6 points. Il aurait même pu finir MVP à la place de Derrick Rose.

Allen Iverson et Carmelo Anthony : si symbolique de leur carrière en NBA, les Nuggets avec ces deux hommes n’auront rien fait à part se faire éliminer au 1er tour. Néanmoins, c’était l’enfer pour chaque défense de se coltiner les deux hommes. Lors de la saison 2007-2008, The Answer tournait à 26.4 Points et Carmelo Anthony à 25.7 points. Cela ne marchera pas en playoffs avec un sweep dont 3 matchs en blowout contre les Lakers de Kobe…

Paul Pierce et Antoine Walker : c’est vraiment LA saison où Paul Pierce va éclore. Malheureusement, les victoires ne sont pas encore nombreuses lors de cet exercice 2000-2001 et donc pas de playoffs. Qu’importe, le duo qu’il forme avec Antoine Walker terrorise les défenses. 25.3 points pour The Truth et 23.4 points pour Toine. Seulement 1 an plus tard, ils accèdent ensemble à la finale de conférence, en éliminant les finalistes emmenés par un certain Allen Iverson.

Alex English et Kiki Vandeweghe : plus méconnu du grand public, Alex English terrorise les défenses dans les années 1980.  Ce joueur pourtant drafté au 2ème tour et 8x All-Star, sera une vraie légende des Nuggets et lors de la saison 1982-1983, il tournera à 28.4 points, pendant que Kiki jouera son meilleur basket chez les Nuggets, même si encore très bon à Portland quelques années plus tard. Lors de cette fameuse saison 1983, il score 26.7 points par match mais une élimination au 1er tour.

Grant Hill et Jerry Stackhouse : cette fameuse époque des années 2000 regorge de nombreux scoreurs et chez les Pistons. Il n’y a pas eu de succès en playoffs avec ces deux là. Lors de la saison 1999-2000, Mr Nice Guy termine à 25.8 points par match et le Stack était à 23.6 points. Ils échoueront au 1er tour des playoffs. Pour Grant Hill, il s’agira de sa dernière saison à 100%…

Yao Ming et Tracy McGrady : là aussi beaucoup de regrets. Ils n’ont jamais gagné quoi que ce soit et les blessures briseront leur carrière. On retiendra leur saison homogène de 2006-2007. T-Mac tournera à 24.6 points par match, Yao finira avec 25 points. Ces Rockets échoueront en 7 matchs contre le Jazz emmené par Deron Williams.

Kevin Durant et Stephen Curry : ils n’auront joué que 3 ans ensemble mais ont tout cassé sur leur passage. Plus complémentaires que ces deux shooteurs fous, tu meurs. 2 titres en 3 saisons et les 2 hommes se kiffent tellement qu’ils ont même réalisé une saison commune à 26.4 points (2018). L’écart total sur leurs 3 saisons ? 1.5 point… Si seulement ils étaient restés ensemble…

Kevin Durant et Kyrie Irving : ils n’ont pas joué longtemps ensemble puisque monsieur Kyrie préfère rester chez lui. Leur seule véritable saison est dingue car les deux hommes ont scoré tous les deux 26.9 points par match en 2021.  La suite est plus malheureuse avec une blessure de Kyrie Irving en retombant sur le pied de Giannis Antetokounmpo.

Lebron James et Anthony Davis : on termine par un duo champion, celui de 2020. Il aura fallu quelques jours pour que les deux hommes soient sur la même longueur d’onde. Cette même année, ils ont réussi à aller chercher le titre dans la bulle. Bron terminera à 25.3 points par match, Anthony Davis à 26.1 points par match.

Est-ce que Zach LaVine et DeMar DeRozan peuvent atteindre ce niveau ? Il faut un gros niveau d’osmose, pas d’égo et surtout un talent offensif hors norme. Rendez-vous en fin de saison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Anecdotes