*
Connect with us

Actualités

Bradley Beal veut essayer d’y croire : message de désespoir ou vraie croyance ?

Domination outrageuse de Philadelphie au match 3 mais Bradley Beal veut y croire. En tant que compétiteur, c’est on ne peut plus logique mais ça risque d’être plus que compliqué que prévu. En tant que leader de l’équipe, il veut entretenir l’espoir.

29 points dans la tronche, c’est dur, encore plus à domicile. Philadelphie a dominé de la tête et des épaules leurs adversaires. Attaque, défense, matchups individuels, difficile de survivre pour les Wizards déjà mauvais en défense et dorénavant en mode galère en attaque, à cause d’une confiance entachée par un nombre peu élevé de stops défensifs. Laisser shooter le camp d’en face à presque 60%, c’est quand même dramatique. Auteur de 25 points à un vilain 10/26 au shoot, Bradley Beal veut y croire« Je suis un fan du mot « embrasser ». Tout embrasser… Et c’est la même chose avec ça. Embrasser où nous sommes… Chaque jour, nous avons un jour à gagner. Chaque jour, nous avons une chance de gagner. »

On ne sait pas si ce discours d’après match permettra d’inspirer ses coéquipiers. Il vaut mieux pour eux ou la saison s’arrêtera au prochain match. Mené 3 à 0, on donne pas cher de leur peau et le message de Bradley Beal tient plutôt du désespoir…

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les Wizards arrachent un succès aux Sixers : un seul être vous manque et tout est dépeuplé

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités