Anthony Edwards soulève les problèmes défensifs des Wolves : "Nous devenons arrogants"
*
Connect with us

Actualités

Anthony Edwards soulève les problèmes défensifs des Wolves : « Nous devenons arrogants »

Source Photo : Sportscasting

Septièmes à l’Ouest, les Wolves réalisent enfin une saison sérieuse et visent sereinement la qualification en playoffs. Minnesota est doté d’un des meilleurs potentiels offensifs de la ligue, mais pour gagner il faut être bon des deux côtés du terrain. Et pour Anthony Edwards, ses gars doivent être plus durs en défense.

Voir les Timberwolves en positif (27-25), ça fait longtemps qu’on l’attendait dans le Minnesota. Organisés autour de D’Angelo Russell, Karl-Anthony Towns et Anthony Edwards, les loups ont du talent et de quoi proposer du spectacle. Et quand en plus ça gagne des matchs, c’est la régalade. Les Wolves sont sur une série de trois victoires de rang et restent sur sept victoires lors des dix dernières rencontres. Parmi cette réussite, Anthony Edwards est presque à mettre en tête de liste. Rookie sérieux proche de déloger Lamelo Ball dans la course au ROY, l’ambitieux ailier ne cesse de monter en puissance. Lui qui rêve de devenir le visage de la NBA dans les années à venir, a un bel esprit de compétition. La preuve ? Même la bonne période ne le satisfait pas complètement, puisqu’il estime qu’il y a toujours des soucis en défense.

« Je pense que nous devenons arrogants. Nous devons absolument corriger ça. On est 29ème en défense. C’est terrible… On a de bons joueurs défensifs, alors on ne devrait pas être mauvais du tout. Je pense que c’est juste qu’on devient trop arrogant. »

En début de saison, les problèmes au rebond des Wolves étaient déjà pointés du doigt. En laissant trop de secondes chances à leurs adversaires, ils ont lâché des points et des victoires en chemin. Cependant, cette déclaration reste étonnante vu le contexte, et surtout vu les chiffres. En effet, ce 29ème ranking défensif est une invention d’Anthony Edwards, relayé également par KAT par ailleurs, un ressenti. Cette saison, ils ont la 13ème meilleure défense. Même au cours du dernier mois, impossible de trouver ce 29 : 15ème depuis le 1er janvier, 23ème depuis 12 matchs, 24ème depuis 8 matchs et 18ème sur les cinq derniers matchs. Bref, même si les Wolves gagnent, la défense s’effrite.

Sans même compter sur les diplômes de mathématicien d’Anthony Edwards, avoir cette sensation au sein de son équipe dévoile de réelles inquiétudes. Déjà, le Big Three des Wolves est basé sur trois joueurs reconnus pour leurs qualités offensives, beaucoup moins pour leurs défenses. Rares sont les matchs où Minnesota n’encaisse pas au moins 100 points. Si l’heure n’est pas à l’urgence vu que les victoires sont au rendez-vous, il faudra apprendre à être sérieux et plus rugueux défensivement pour former un candidat au titre. Comme depuis quelques années, on sent que Minnesota a des armes pour réaliser de belles choses. La robustesse en défense est peut-être la clé qui manque aux loups.

Anthony Edwards nourrit de l’ambition pour les Wolves. Sans aller jusqu’à dire qu’il est perfectionniste, le sophomore ne se contente pas des victoires de saison régulière, surtout lorsque la manière n’est pas là. Avec KAT et D-Lo, il veut briller en postseason.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Quand il s'y met, Anthony Edwards est un danger public : 37 points à 13/25 au shoot, 7/13 à 3 points, 5 rebonds et 4 passes

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités