*
Connect with us

Analyses

30 franchises, 30 joueurs : Jabari Parker, home sweet home

NBA.com
Game Time, la NBA est enfin de retour ! L’occasion de vous lister les joueurs à suivre cette saison, le principe est simple : 30 franchises, 30 joueurs sur lesquelles se focus pour cette nouvelle saison. Catégorie à part, les rookies ne seront pas mentionné, tous les projecteurs seront bien évidemment braqués sur eux

Chicago  Bulls : Jabari Parker

C’est une équipe prometteuse qui se dessine chez les Bulls. En pleine reconstruction, la franchise de l’Illinois vise le développement d’un jeune noyau principalement composé de Markannen, malheureusement blessé pour ce début  de saison, LaVine, Kris Dunn et Wendell Carter Jr, 7ème choix de la dernière draft. A ces belles promesses d’avenir s’ajoute un jeune talent tout aussi prometteur, Jabari Parker, fraîchement débarqué de l’état voisin, revient chez lui, à Chicago. Le pari de l’été. 2ème choix de la draft 2014, derrière Andrew Wiggins, Parker a vécu un début de carrière gâché par les (grosses) blessures à répétition. 1ère saison, 25 matchs joués, rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. 2ème saison,  il progresse, joue 76 matchs pour 14 pts. 3ème saison, déchirure du ligament croisé antérieur à ce même genou gauche. Il termine l’exercice 2017/2018, mais les Bucks ne s’aligne pas sur l’offre des Bulls.

JP revient donc chez lui pour enfin tourner une page raturée de son histoire en NBA et, ainsi, écrire un nouveau chapitre, cette fois ci bien plus prometteur. Il se retrouve désormais au beau milieu d’un processus de reconstruction mais au sein d’une franchise prestigieuse. Il est temps de rattraper le temps perdu et prouver qu’il s’est pleinement remis de ses pépins physiques pour assumer un rôle important. Pour ce début de saison régulière, Parker sortira du banc en tant que 6ème homme, mais il n’est pas impossible que son statut évolue s’il se montre régulier. Parker est un scoreur talentueux et fait office d’atout offensif majeur de l’effectif aux côtés de Zach LaVine. C’est justement pour cette particularité que les Bulls ont tenté le pari de rapatrier le natif de Chicago. Loin d’être leur qualité première, les Bulls ont besoin de scoring, et vite. Jabari Parker est bien disposé à s’en charger.

Stats 2018/2018

  • Saison Régulière (31 matchs/24 min) : 12.6 pts – 4.9 rbds – 1.9 pds – 48.2% FG – 38.3% 3pts
  • Playoffs (7 matchs/23.9 min) : 10 pts – 6.1 rbds – 1.4 pds – 45.2% FG – 31.6% 3pts
Jabari Parker entame une nouvelle étape de sa carrière, espérons que les blessures ne viennent pas achever cette histoire. Le développement du processus de reconstruction dépendra en grande partie de son impact sur le terrain. Il se retrouve dans un contexte parfait, chez lui, dans l’une des plus grandes franchises de l’histoire, le cadre rêvé.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Analyses