*
Connect with us

Actualités

Un Curry peut en cacher un autre : Seth Curry prend feu pour éliminer les Wizards des playoffs !

Source photo : NBA LP

Washington ne fait plus partie de la compétition, la faute à un Seth Curry on fire, derrière un solide collectif, ce que ne possède pas les Wizards. Bien qu’amputé de Joel Embiid, Philadelphie a su faire le boulot pour ne pas se faire peur. Direction les demi-finales… face aux Hawks !

La clé du match était sans doute là, sans Jojo, les Wizards allaient pouvoir réaliser l’exploit de forcer un match 6 ? Un poids en moins pour protéger la raquette et près de 30 points manquants à l’opposé du terrain. Scott Brooks veut exploiter cette faille en attaquant la peinture et les slashers tels que Bradley Beal, Rui Hachimura et bien sûr Russell Westbrook, n’hésitent pas à scorer à l’intérieur. La tactique marche pendant un temps, preuve en est avec les 21 unités de Bradley Beal en première mi-temps mais en face, il y a aussi du lourd. Si les Sixers ne sont pas détachés au score, ils peuvent remercier Tyrese Maxey. Outre ses points et ses passes, il apporte un surplus d’énergie non négligeable et le culot est assez énorme pour un rookie et donc ses premiers playoffs. Seth Curry commence à chauffer tranquillement dans son coin et on se dirige tout droit vers un match d’attaque.

Les deux équipes ont combiné 69 points dans le 3ème quart-temps. Les Wizards peuvent facilement revenir au score mais la défense des Sixers agit enfin. La panne d’adresse des magiciens va précipiter leur chute. Russell Westbrook (24 points) ne met plus rien, idem pour Bradley Beal. En réalité, les siens vont rester muets au shoot pendant plus de 4 minutes et comme un symbole, Seth Curry va tuer le match sur un énième shoot : 30 points à 10/17 au shoot. Il a bien été soutenu par Tobias Harris et ses 28 points mais aussi par le playmaking et l’agressivité au cercle de Ben Simmons (19 points, 10 rebonds et 11 passes). Sans Joel Embiid, Dwight Howard a été bon en sortant du banc (12 points et 8 rebonds) et malgré tous les efforts de leurs adversaires, on a clairement vu une meilleure équipe cette nuit à domicile.

Les Wizards n’ont vraiment pas à rougir de leur saison. Ils ont tout donné, accrocher les playoffs étaient à la limite de l’impossible mais le duo Bradley Beal – Russell Westbrook a fait rêver. Avant de s’attaquer au futur, il faut parfois savourer ce qu’on a accompli. Ils sont revenus de loin et peuvent être fiers de leur saison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités