*
Connect with us

Matchs en entier

Tony Parker, roi du monde : le match 4 des finales 2007 en intégralité

Bonjour à tous ! Aujourd’hui on fait un grand bond en arrière pour se remémorer l’un si ce n’est le jour le plus important de la carrière de Tony Parker. Pour la première fois de l’histoire, un européen remporte le titre de MVP des finales.

Tony Parker était-il impressionné en 2007 ? Absolument pas. Il a déjà affronté les plus grands à son poste. Gary Payton, Jason Kidd, Steve Nash. Il a affronté les plus grands de sa génération et même de l’histoire. Dirk Nowitzki, Shaquile O’Neal, Kobe Bryant. Il disait d’ailleurs qu’il considérait ce dernier comme le plus féroce adverse. Plus féroce que Lebron James, qu’il doit affronter pour cette finale en 2007. Et ce n’est pas les Larry Hugues, Boobie Gibson ou Eric Snow qui lui feront peur. Tony Parker réalisera l’impossible, être élu MVP des finales avec 4 matchs de haute voltige : 24.5 points, 5 rebonds et 3.3 passes décisives, sans oublier 56.8% au shoot, 57.1% à 3 points et 52.6% aux lancers.

En 7 ans, Tony Parker avait réussi à remporter 3 titres NBA, ce qui parait tout de même invraisemblable. Et pourtant, quelques années plus tard, il arrivera à mieux jouer qu’en 2007, preuve que sa longévité le place parmi les meilleurs meneurs de l’histoire. Dans ce match 4, il ne sera pourtant pas le meilleur marqueur mais il réalisera un très bon match. Ce sera l’occasion de voir un Lebron James, encore un peu trop frustre en attaque, ne se reposant aucunement sur les fondamentaux du jeu. Et puis voir un Tim Duncan sur ses deux jambes, ça n’a pas de prix.

C’est aussi à partir de ce moment que la cote de Tony Parker est montée en flèche en France. Étonnamment, il n’était pas aussi populaire que maintenant, sans doute à cause de sa mentalité trop américaine.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Matchs en entier