Connect with us

Matchs en entier

Le Brandon Roy redemption game : le match 4 du 1er tour à l’ouest 2011, en intégralité

Bonjour, on se retrouve pour un match très spécial aujourd’hui ! Dallas est favori pour conquérir l’ouest mais le 1er tour ne sera pas aussi facile que prévu, la faute à un Brandon Roy.

Durant la saison 2010-2011, le constat est terrible pour ROY. Il est conscient que sa carrière est en danger, les blessures se multiplient et son futur s’assombrit. Il joue 10 minutes de moins que la saison précédente et plus encore, il ne joue que 47 matchs et perd même sa place dans le cinq de départ. Un crève cœur pour les fans des Blazers mais aussi de la NBA car Brandon Roy était devenu l’un des chouchous de la grande ligue. Rendez-vous au 1er tour des playoffs entre les Mavericks et les Blazers. Il ne tourne qu’à 9.3 points par match durant cette série mais le match 4 restera à jamais dans la légende.

Bien que vous connaissez sans doute le résultat, on ne vous spoilera pas le scénario qui n’aurait même pas pu être écrit par Hollywood, tellement le finish sera inédit. Le temps d’un petit match, Brandon Roy était redevenu Brandon Roy. Lors de la saison 2011-2012, la situation est tellement chaotique qu’il doit prendre sa retraite. Il tentera un comeback avec les Wolves la saison suivante, en vain. Ses genoux sont foutus et il sortira par la petite porte. Le malheureux vivra une dépression entre divorce, manque de la NBA et même une fusillade. Touché, il s’en sortira indemne et se reconstruit auprès de sa nouvelle femme, ainsi que son nouvel enfant. Depuis, il peut regarder à nouveau ses highlights, avec son premier fils qui veut revoir les exploits de son père.

Durant le match 2, Brandon Roy sera au bord des larmes car il n’a joué que 8 minutes. En y repensant, il aurait voulu plus de minutes mais en ayant constamment mal à chaque match, la douleur était trop forte pour poursuivre sa carrière. Sans doute le plus grand what if de l’histoire. Il n’aura même pas dépassé la barre des 400 matchs… L’important aujourd’hui, c’est qu’il aille mieux et même s’il ne sera jamais un hall of famer, il a été au niveau de beaucoup de légendes et les vrais fans ne l’oublieront jamais, y compris ceux de Dallas.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Matchs en entier