*
Connect with us

Vidéos

Steve Nash se sent obligé de protéger son filleul RJ Barrett : le super moment entre les deux proches après le match

Cela ne saute pas aux yeux mais R.J Barrett n’est autre que le filleul de Steve Nash. Cette nuit, les deux se sont affrontés et les Nets en sont ressortis vainqueurs. R.J Barrett n’est pas très bon en ce moment, surtout au shoot et il a pu avoir des conseils et une sincère accolade de son parrain en fin de rencontre. Pour les règles sanitaires, on passera une autre fois et d’ailleurs aucun ne respecte les nouvelles règles. Mais bon quand c’est la famille, difficile de résister surtout pour réconforter dans des moments compliqués.

Kevin Durant est injouable. Premier back to back et 5ème match de suite à 25 points ou plus. RJ Barrett serait heureux comme un enfant un matin de 25 décembre, pour ne serait-ce que réaliser deux matchs de suite à ce plateau mais son shoot ne veut pas rentrer avec constance. Dans la défaite 116 à 109, le canadien a mis un panier à 3 points mais avant cette conversion, il était sur un famélique 2/21 de loin. Oui, 2/21. Une stat qui pique en 2020, surtout pour un extérieur. Contrairement à ses collègues, il n’a pas le shoot dans le sang et son cas doit être évoqué. Ses stats augmentent par rapport à son année rookie mais son jeu reste stéréotypé à tel point que la défense ne souhaite plus monter quand il dégaine. R.J Barrett finira à 20 points, notamment en remontant la pente dans le 4ème à l’image de son équipe, qui s’est réveillée bien trop tard. On attend bien mieux de sa part. Conscient de ses problèmes au shoot, Steve Nash est venu le réconforter comme bon parrain après la victoire : : « Je prie pour que chacun de ses shoots rentrent… Il a encore 20 ans et vient de trouver sa place dans cette ligue. Il a beaucoup d’outils, de talent et c’est un gars dur. C’était une expérience spéciale pour moi d’entraîner contre lui. Je suis toujours en train de le soutenir. »

Family in first prend tout son sens une fois de plus. Steve Nash a bien le droit d’avoir un chouchou en dehors de son équipe. Il est jeune mais on voit son talent depuis des années, notamment lors de sa mixtape face aux States pour filer vers le titre de champion du monde des U19. C’est ce qu’on demande des talents elites, être dur avec eux car leur plafond semble illimité. C’est sans doute ainsi que Tom Thibodeau pense et tout le Canada compte sur lui pour créer une vraie pépite.

Demarcus Cousins détruit James Harden : la semaine risque d’être très longue à Houston

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Vidéos