Connect with us

News

R.J Barrett monte en régime et ça peut aller très vite

Les théoriciens du complot y verront surement un symbole caché : le 3ème choix de la dernière Draft aura attendu son 3ème match pour briller sur terrain de basket en Summer League.

Après 2 matchs très compliqués, surtout en attaque, les fans new-yorkais commençaient à s’impatienter d’enfin voir le Rookie performer, à tel point que commençait à monter le  » R.J Barrett bust » sur twitter. On peut comprendre la frustration : 4 sur 18 au tir pour le 1er match face à son poto Zion WIlliamson et 3 sur 15 accompagné de 10 balles perdues face aux  Suns de Phoenix. Au delà des tirs ratés, ce sont ses prises de décision et sa  » tunnel vision » qui ont été aussi pointés du doigt sur ses 2 premiers matchs. À l’inverse,  le rookie Ignas Brazdeikis et le sophomore Mitchell Robinson se font eux remarquer : le premier en scorant 30 points face aux Suns et le second en contrant et dunkant sur à peu près tout ce qui bouge. Ça sent d’ailleurs franchement bon le steal pour ces deux là.

Pour le 3ème match opposant cette fois les Knicks aux Toronto Raptors, R.J a redressé la barre et rassuré les sceptiques. L’arrière  a montré sa qualité de pénétration et de finition près du cercle. Toujours en manque d’adresse, il compile tout de même 17 points à 6 sur 14 aux tirs, 10 rebonds et 6 passes décisives. Le joueur a démontré son coté all-around mais on l’a aussi senti plus à l’aise dans ses choix.  C’est son coach Jud Buechler qui en parle le mieux :

Il a l’air plus à l’aise, il commence à trouver des solutions, surtout sur pick&roll. J’aime sa façon de jouer : sa vitesse, son rythme, son shoot. Je suis heureux pour lui.

Comparé parfois à Derozan ou T-Mac, R.J n’a surement pas la même explosivité mais un profil plus complet. On sait que le garçon est déjà reconnu pour son éthique de travail et on ne serait pas surpris qu’il passe quelques sms ou des après midi avec son parrain Steve Nash. Le double MVP aura très certainement des conseils sur les points cités. Il peut aussi lui filer quelques tuyaux sur les lancers-francs, ça ne fera pas de mal..

La hype et les attentes sur le rookie sont élevées à New York, au moins autant que le talent du Dukie. Son premier match à Las Vegas avait été interrompu par un tremblement de terre, il faudra s’y habituer car au Madison Square Garden, les séismes : c’est tout les soirs.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News