Stephen Curry symbole du craquage complet des Warriors aux lancers
*
Connect with us

Actualités

Stephen Curry symbole du craquage complet des Warriors aux lancers

C’est quelque chose dont on ne pensait pas écrire un jour sur le sujet. C’est un peu comme si on disait que James Harden ne fait plus de stepbacks en match, que Giannis Antetokounmpo ne dunke plus en match ou alors Trae Young ne shoote plus à 3 points. Et pourtant, Stephen Curry se craque complet aux lancers et ce n’est pas tout, l’équipe entière plonge. Le meneur assure ne pas perdre confiance.

Les chiffres sont surprenants et pourtant bien réels. Sur les 4 finalistes de conférence (Warriors, Heat, Celtics, Mavericks), Golden State est l’équipe la plus rincée sur la ligne des lancers. Sur les 16 équipes en playoffs, les dubs se classent avant derniers… derrière les Bucks. On parle d’une équipe qui possède pourtant deux des meilleurs shooteurs de l’histoire en la personne de Klay Thompson et Stephen Curry, sans oublier Jordan qui est une sacrée gâchette. Pour symboliser cette maladresse, Steph Curry est le parfait exemple. Il tourne en moyenne à 90.8% en carrière, il est à 92.3% sur la saison régulière. Et pourtant, le joueur se foire bien comme il faut lors de ces playoffs et le rival de Lebron James essaye de relativiser :

« Vous vous parlez toujours à vous-même, peu importe si vous manquez des tirs ou des lancers francs ou quoi que ce soit, vous vous parlez simplement de manière positive de ce qui va suivre[…].

Tout ce que vous pouvez pour vous motiver vous-même. Je ne perds jamais confiance. C’est juste ce discours intérieur qui aide. »

La réussite réside donc à se parler soi même. A l’heure où on écrit ces lignes, le match 2 n’a pas encore commencé et on espère pour son équipe que Stephen Curry retrouve son adresse sur la ligne. Lors de ces playoffs 2022, « Baby Face » ne tourne même pas à 80% sur la ligne des lancers (79.5%) en 12 matchs au total. Lors du match, il est même à 4 à 7 aux lancers. Bien sûr, les pourcentages ne sont pas catastrophiques mais un point par ci, un point par là, pour un joueur qui shoote 6.9 lancers par rencontre. Un nombre de tentatives non négligeable. Comme tout shooteur, il y a parfois des mauvaises séries et on ne se fait pas vraiment pour le joueur. Les lancers sont le seul point noir des Warriors offensivement en playoffs. On parle ici bas de la meilleure attaque de la ligue en post-season, tout simplement.

C’est toujours bizarre de voir Stephen Curry rater autant de lancers. Dans le même temps, ça montre à quel point le joueur est élite dans le domaine du shoot et même en étant très mauvais aux lancers, ça reste toujours meilleur que la saison la plus adroite d’un Luka Doncic par exemple.

Quand Boris Diaw a failli être tué par la police en 2005 : « S’il te plaît, ne tire pas »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités