Stephen Curry devient officiellement le meilleur shooteur all-time : "J'espère pousser ce record à un niveau que personne ne peut atteindre"
*
Connect with us

Actualités

Stephen Curry devient officiellement le meilleur shooteur all-time : « J’espère pousser ce record à un niveau que personne ne peut atteindre »

Entouré de ces deux dauphins, Reggie Miller et Ray Allen, le nouveau plus grand tireur à 3-points de l’histoire, Stephen Curry, n’a pas caché son émotion lors de l’interview d’après-match, devant tout le Madison Square Garden. Après avoir enfin (ou déjà) battu ce record ultime, on n’en attendait pas moins de la part du meneur des Warriors.

25 juin 2009. « At the 7th pick, the Golden State Warriors select Stephen Curry ». Avec ces quelques mots, David Stern ne le savait surement pas mais la face de la NBA s’apprêtait à être bouleversée, à tout jamais. Les Wolves peuvent encore se mordre les doigts d’avoir commis l’erreur de ne pas sélectionner le meneur de Davidson. Car oui, Stephen Wardell Curry est le type de joueur qui révolutionne un sport, dans sa globalité. Au-delà de sa domination individuelle sur le restant de la ligue, son influence sur la vision qu’on peut avoir sur le basket-ball est absolument unique. N’en déplaise à Phil Jackson, maintenant on peut et on doit gagner avec le tir à longue distance.

Cette nuit dernière, le monde NBA, du sport même, le savait : Stephen Curry allait battre le record détenu par Ray Allen et devenir, à seulement 33 ans, le tireur longue-distance le plus prolifique de l’histoire. Rien que ça ! En antenne nationale, tous les yeux étaient braqués sur Curry. Sur la plus grande scène, au Madison Square Garden, le génialissime meneur avait juste besoin de deux tirs primés pour battre cette grande marque. Sur une remise de Wiggins, la star du soir a inscrit son 2974ème 3-points en carrière sur un catch-and-shoot, en plein déséquilibre. Tout le MSG explosa et a célébré comme il se doit ce moment d’histoire.

Remportant la rencontre 105-96 face à des Knicks qui continuent encore de couler, Stephen Curry est revenu sur ce record qu’il poursuivait depuis un long moment, vite rejoint par Reggie Miller et Ray Allen, bien évidemment présents pour cette nuit d’anthologie.

C’était une belle fin pour cette dernière semaine. La préparation pour atteindre ce record, c’était une atmosphère spéciale. Je savais que le Garden serait à la hauteur, vu le caractère emblématique de cet endroit. Je ne le dirai jamais assez, j’apprécie tellement la façon dont les fans ont célébré ce moment avec moi et m’ont laissé me perdre dans l’ambiance. Je pouvais le sentir. Une fois que j’ai tiré ce fameux shoot, je me suis senti bien, j’avais l’air bien. C’était comme si nous étions à la maison.

C’était un moment spécial, c’est sûr, que j’apprécie et dont je me souviendrai pour le reste de ma vie, compte tenue de ce que cela signifie pour moi de dépasser Ray. Lui et Reggie Miller, des gars que j’ai admirés en entrant dans ce sport. C’est vraiment spécial. Mon respect pour Reggie et Ray, des gars qui ont mis la barre pour ce que c’était d’être un tireur d’élite. Tout en ayant la longévité, aussi. Et pour moi, j’ai essayé de m’approprier ça dans mon parcours en termes de distance, de volume, d’efficacité. Toutes ces choses entrent en ligne de compte. Donc, je suis fier de tirer à un pourcentage élevé. Je suis fier de permettre que cela nous aide à gagner des matchs. Et maintenant, je peux être fier de la longévité de ce chiffre que Ray a fixé et j’espère le pousser à un niveau que personne ne peut atteindre. Nous verrons ce qui se passera.

Après ce 2974ème 3-points en carrière, un temps-mort a bien évidemment été pris pour permettre au Garden d’honorer Curry comme il le mérite. De même, ses coéquipiers et Steve Kerr ont aussi félicité l’intéressé. Très proche du meneur, Draymond Green a montré, à sa manière, tout le respect et l’admiration qu’il avait pour son coéquipier de toujours. Après s’être enlacés et checkés à de maintes reprises, l’ailier-fort a tenu des morts forts après la rencontre, sans pour autant oublier de rappeler que quelque chose, ou plutôt quelqu’un, manquait à cette soirée de rêve.

Je dis toujours que l’on n’a pas souvent l’occasion d’interagir avec quelqu’un d’excellent dans un domaine, et encore moins d’aller travailler avec quelqu’un d’excellent, le meilleur dans un domaine. C’est une chose très rare, car il y a très peu de gens qui sont les meilleurs à ladite chose. Steph est le meilleur à jamais tirer un ballon de basket, et nous avons l’occasion d’aller travailler avec lui tous les jours. C’est une chose très spéciale. Je pense que la seule chose qui m’a manqué, c’est que Klay n’était pas là, avec le chemin parcouru pour en arriver là, Klay en était une grande partie. Donc si quelque chose aurait pu être différent, c’est ça. Mais à part ça, une nuit très, très spéciale pour une personne spéciale, pour une personne spéciale. Très spéciale. Super d’en faire partie.

Pendant le match, le patron de la NBA, Adam Silver s’est également exprimé, à travers un communiqué publié pendant le match, pour féliciter le double MVP.

C’était passionnant de voir Steph battre ce record de l’histoire de la NBA pour les tirs à trois points. Il a révolutionné la façon dont le jeu est joué et continue de laisser les fans en admiration avec son art fabuleux et son extraordinaire capacité de tir. Nous le félicitons pour cet exploit historique.

Félicité de toute part, sur les réseaux notamment, Stephen Curry est devenu, le temps d’une soirée, le Soleil autour duquel la planète sport tournait. Ce genre de performance marque une vie, à tout jamais. Jamais en reste pour célébrer, fanfaronner, Curry n’en reste pas moins un modèle d’humilité. Dans les vestiaires, l’équipe n’a pas fait les choses à moitié : casquette à l’effigie de ce record et le rituel de la douche Gatorade. Cette nuit était bel et bien spéciale. Très reconnaissant de son parcours et de sa destinée, le meneur des Warriors a voulu mettre la lumière sur son parcours pour en arriver là.

C’est quelque chose dont j’ai toujours rêvé. Je ne sais pas quand le premier rêve a eu lieu, mais j’adore tirer dans la balle. C’est quelque chose que je fais depuis que j’ai 3 ans. Quand on gravit les échelons, on aime le travail qu’on fournit et les résultats qui en découlent, mais je leur ai dit que ça a été un voyage extraordinaire de faire partie des Warriors pendant ces 12 ans. Tous les gars qui ont fait des écrans pour moi, qui m’ont passé le ballon, qui ont adhéré au système, ont créé ce magnifique style et cette marque de basket des Warriors. Tout cela compte dans ce moment, alors j’espère qu’ils l’apprécieront autant que moi.

Avec près de 2978 shoots à 3-points, 2 titres de MVP, 3 titres de champion et le statut unanime de meilleur shooteur de l’histoire, Stephen Curry est bel et bien le visage définitif de cette franchise des Warriors. Back to 2009, avec un nom de famille déjà connu dans la ligue, qui aurait pu imaginer que ce frêle meneur sortant de la petite université de Davidson s’apprêterait à dominer de la sorte, au point de se rapprocher inexorablement de Magic Johnson et de son statut de meilleur meneur de l’histoire ? Pas grand monde, on vous l’assure.

Stephen Curry restera à tout jamais comme la révolution qui aura chamboulé la ligue sur cette dernière décennie. Si ce record lui appartient dorénavant, il ne fait aucun doute qu’il fera partie des marques très difficilement atteignable pour les générations futures. Avant que le show Curry ne cesse, profitons encore des quelques années qui restent pour déguster ce que le Chef nous concoctera. Merci pour tout Curry !

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: La NBA a eu un droit un des meilleurs finishs de l'histoire à Oklahoma City !!

  2. Pingback: Stephen Curry brise la malédiction de Noël : Golden State se défait de Phoenix et reprend la tête de la ligue

  3. Pingback: Sans Stephen Curry, Draymond Green fustige les Warriors : « Nous jouons de manière stupide ».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités