Connect with us

Actualités

Austin « lightskin » Reaves assassine les Mavs à la dernière seconde en prolongation : « Il restait une seconde et je n’avais rien d’autre à faire à part shooter »

Quelle nuit NBA nous avons vécu ! Des buzzers, des tomars, des posters et surtout des highlights en pagaille. Sorti de nulle part, Austin Reaves devient le héros le temps d’une soirée et assassine les pauvres Mavericks, en perte de vitesse.

L’humeur était celle d’un titre NBA ou presque dans le vestiaire: « Bordel ouais lightskin !. Pour la formule on repassera mais c’est le symbole d’une équipe heureuse pour le petit frère du groupe, accueilli comme un hall of famer. Dans le vestiaire, tout le monde saute de joie mais alors qu’est ce qui s’est passé pour voir les Lakers si heureux, comme jamais auparavant cette saison ? L’intéressé raconte :

« Il restait environ une seconde et je n’avais rien d’autre à faire à part shooter », a déclaré Reaves, qui a joué deux saisons chacun à Wichita State et Oklahoma, signant un contrat two way avec les Lakers en août qui a été converti en contrat garanti en septembre. « C’était une Superbe passe, et j’ai shooté. »

Le match est parti en prolongation et la logique aurait dû être la suivante : voir Lebron James prendre le shoot de la gagne. 24 points à quasi 50%, 4 paniers à 3 points, sans doute que Jason Kidd avait peur de se faire trucider par le King à la dernière seconde, il connait bien le dossier. Pris par 2 joueurs, James renverse pour Ellington qui fait de même dans le corner pour Russell Westbrook. Ce dernier drive au centre pour ressortir sur Austin Reaves qui n’a plus qu’à enclencher son shoot et ça rentre ! Il finira à 15 points (4/5 de loin !) et 7 rebonds !

Oh que ça fait du bien pour les Lakers qui ont maintenant un bilan de 16 victoires et 13 défaites, et surtout gagnent en confiance en l’emportant à l’extérieur. Il s’agit de leur 3ème victoire de suite et avec le 5ème bilan de la conférence ouest.

Happy Birthday Nicolas Batum : le jour où le joueur a mis 89 points et c’est pas une vanne

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités