En l'absence de Stephen Curry, Draymond Green fustige les Warriors : « Nous jouons de manière stupide ».
*
Connect with us

Actualités

En l’absence de Stephen Curry, Draymond Green fustige les Warriors : « Nous jouons de manière stupide ».

Avec la blessure de Stephen Curry, les Warriors s’y attendaient : les temps sont difficiles sans leur génial meneur. Avec une absence qui risque d’encore durer, les hommes de Steve Kerr doivent absolument trouver une solution à l’orée de joutes qui s’annoncent impitoyables à l’Ouest.

Depuis sa blessure face aux Celtics sur un malencontreux contact avec Marcus Smart, Golden State redécouvre la vie sans Curry. En effet, avec tout un système offensif construit autour du meilleur shooteur de l’histoire, l’absence du double MVP n’a pas tardé à se faire remarquer. Avec 3 défaites de suite, dont une dernière, quelque peu honteuse, face à la médiocre équipe du Magic d’Orlando, les Warriors vivent une assez mauvaise passe en cette fin de saison régulière. N’inscrivant que 90 points face à l’une des pires défenses de la ligue, la 28ème en l’occurrence, nombre d’automatismes semblent avoir disparu avec l’absence de leur prodige. Avec seulement 16 points inscrits dans le dernier quart-temps, Steve Kerr s’est exprimé sur son équipe et a rappelé que la route jusqu’au titre nécessitera encore du travail.

Nous devons être plus intelligents. Il doit y avoir un niveau de discipline et de responsabilité, de désir de compétition. Je sais que ce sont de bons gars. J’aime ces gars-là. Je sais qu’ils veulent gagner. Mais nous devons apprendre à gagner. Pour l’instant, nous ne savons pas comment gagner.

Avec seulement 10 matchs restants sur cette saison régulière, il reste plus beaucoup de temps pour préparer les play-offs et cette course effrénée vers le Graal en juin. En effet, tous les cadors de l’Ouest, tels que Phoenix et Memphis ont dû aussi composer avec les absences de leur meneur titulaire. Sans Chris Paul et Ja Morant lors de cet exercice, les deux franchisent ont affiché des bilans de 10 victoires pour 4 défaites pour les Suns et 10 victoires pour 2 défaites pour les Grizzlies. Quant aux Warriors, on retrouve un famélique bilan de 6 défaites pour seulement 2 victoires. Pour une franchise qui aspire au trophée de Larry O’Brien, ce constat peut inquiéter. Pour Draymond Green, l’équipe se doit de se ressaisir et de trouver, ensemble, des solution pour palier à l’absence de leur génialissime meneur.

Je pense que nous jouons mou. Nous jouons de manière stupide. Nous ne jouons tout simplement pas du bon basket et nous nous faisons punir. C’est difficile de gagner un match en se faisant punir. Sans vouloir manquer de respect au Magic d’Orlando, c’est l’une des pires équipes de la ligue. Nous ne pouvons pas rivaliser avec eux. Et si vous ne pouvez pas vous mesurer à eux, vous ne pouvez certainement pas vous mesurer à une grande équipe. Je me fiche de savoir qui est sur le terrain. Vous pouvez aller au parc et être surclassé mais vous ne pouvez pas vous faire battre et c’est ce que nous faisons. Pour bien exécuter, nous avons besoin d’apporter davantage de dureté dans notre jeu, ce que nous ne faisons absolument pas en ce moment. Cela n’a aucun rapport avec Steph. Steph n’apporte pas ce niveau de dureté au jeu, et il ne devrait pas le faire. Ce n’est pas son travail.

Enchainant les erreurs tant en défense qu’en attaque, telles que des retards sur les switchs, des écrans illégaux, de bêtes fautes sur des shoots à 3-points, il est clair que le problème est loin de résider uniquement dans l’absence de Stephen Curry. Comme l’ont bien fait remarquer Green et Kerr, l’exécution fait défaut et doit être, à tout prix, améliorée d’ans l’optique de joutes printanières imminentes.

Les blessures font partie des aléas d’une saison régulière. Sauf coup de chance, toutes les équipes doivent composer avec des pépins physiques ci et là. C’est bien dans ce genre de périodes difficiles que les grandes équipes se révèlent et apprennent davantage sur elles-mêmes. Sans Stephen Curry, les Warriors se doivent de trouver des solutions et vite !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Draymond Green est en plein doute au pire moment de la saison : "Je suis en bonne santé, mais je me sens terriblement mal"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités