*
Connect with us

Actualités

Russell Westbrook se craque, Andrew Wiggins craque encore plus : le finish hors du commun entre les Warriors et les Wizards, personne ne voulait gagner

Stephen Curry n’a pu surfer sur sa chaleur ambiante du mois d’avril. Il est finalement humain. Heureusement, Russell Westbrook et Andrew Wiggins se sont occupés de faire le spectacle en fin de match mais pas de la meilleure manière. Comme une impression que les deux équipes voulaient s’incliner.

116 à 114 pour Washington à seulement quelques secondes de la fin. Russell Westbrook peut user l’horloge ou mieux encore, faire la passe à Bradley Beal qui déborde comme Benjamin Pavard en équipe de France. Une mouche l’a apparemment piqué et l’inconscient tente une outlet pass qui est complètement foirée. Kent Bazemore récupère le cuir et la confie à Andrew Wiggins dans la foulée, qui est à 2 mètres du panier. Il s’est dit, ouais Russ s’est foiré, alors je vais me foirer encore plus. Ce dernier est seul et plutôt que de dunker férocement pour assurer deux points et pousser la prolongation, le malheureux dépose un layup… qui ressort ! Si on est tatillons, Andrew Wiggins n’est pas tout à fait seul mais concrètement, personne ne le gêne. Véritable faute professionnelle de rater un tel panier à ce moment de la rencontre, surtout avec ses qualités physiques et techniques. Son match est d’ailleurs hideux à tout point de vue : 14 points à 5/20 au shoot dont 0/7 à 3 points. Son véritable highlight de la soirée fut de se faire crier dessus par Andrew Wiggins.

Le cocu du jour se nommait donc Russell Westbrook, auteur d’une feuille de stats incompréhensible : 14 points à 5/17 au shoot, 20 rebonds, 10 passes et 9 balles perdues. On peut pas dire qu’il a été nul, on ne peut pas dire qu’il a été bon. Une prestation au-dessus de la moyenne tout de même, de par sa défense sur Stephen Curry. Ce dernier a donc connu une très mauvaise soirée au shoot, une première ce mois-ci : 18 points à 7/25 au shoot, 2/14 à 3 points et 6 balles perdues. Le double MVP sera pourtant celui qui ramène son équipe dans le match avec deux beaux layups, en vain. Washington aurait dû plier la rencontre avant mais ne voyons pas tout en noir. C’es typiquement le genre de match que les hommes de Brooks auraient perdu il y a deux mois.

Sans faire de bruit, Washington vient de gagner son 6ème match de suite et se retrouve en playin. Pour éviter de se faire peur, il faudra continuer de gagner, si possible sans crise cardiaque, n’est ce pas Russell Westbrook ?

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: L'interview du jour : Russell Westbrook assure qu'il peut tout faire et à un haut niveau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités