Connect with us

Actualités

Rudy Gobert élu défenseur de l’année pour la quatrième fois, le Français se fait une place auprès des plus grands

Source photo : DAVID BERDING / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

NBA – Tout va bien pour le basketball français et Rudy Gobert en ce moment. Au lendemain de l’élection à l’unanimité de Victor Wembanyama en tant que Rookie de l’année, le pivot des Minnesota Timberwolves a été récompensé de son quatrième trophée de défenseur de l’année. Il rejoint Dikembe Mutombo et Ben Wallace au panthéon défensif de la NBA. En attendant le Hall of Fame.

2018, 2019, 2021 et maintenant 2024. Rudy Gobert est entré un peu plus dans l’histoire de la Grande Ligue en rejoignant les légendes Dikembe Mutombo et Ben Wallace tout en haut du classement des joueurs les plus récompensés du titre de DPOY. Pas mal pour le supposé joueur le plus surcôté de toute la ligue. Pour sa seconde saison avec la tunique bleue des Wolves, le Saint-Quentinois a retrouvé son aisance près du panier qui avait fait sa force dans l’Utah. Ajoutez à cela ses progrès en défense un peu plus éloigné du cercle et le fait d’être l’ancre de la meilleure défense de la NBA, et vous obtenez la meilleure saison en carrière de la Gobe (14 points, 12.9 rebonds et 2.1 contres de moyenne).

C’est donc sans réelle surprise que Gobert remporte la mise, seulement (un petit peu) inquiété par Victor Wembanyama, extraordinaire mais pénalisé par le bilan des Spurs, comparé à la campagne presque parfaite des hommes de Chris Finch. Bam Adebayo complète le podium de loin et devance Anthony Davis et Herb Jones, qui grattent une place dans le top 5. À noter l’absence de moindre vote en faveur du tenant du titre, Jaren Jackson Jr, miné par la saison catastrophique des Grizzlies.

Un nouveau bonheur pour Rudy Gobert qui, après avoir menotté les Nuggets lors du Game 1 des demi-finales de conférence ouest et assisté à la naissance de son premier enfant, sécurise selon toute logique sa place au Hall of Fame à l’issue de sa carrière, comme les désormais deux autres co-leaders au nombre de DPOY remporté. En attendant que l’ancien Choletais n’en obtienne un cinquième ? La concurrence s’annonce féroce. Mais impossible n’est pas français.

Rudy Gobert a été élu pour la quatrième fois meilleur défenseur de l’année en NBA. Un nouvel accomplissement pour l’ancien du Jazz, devenu un incontournable dans les débats des meilleurs défenseurs de l’histoire après ses 11 saisons en NBA. Et le meilleur reste à venir.

Anthony Edwards honore l’un de ses coéquipiers après la victoire contre les Denver Nuggets

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Dwight Howard rend hommage à Rudy Gobert, ça change de Gilbert Arenas

  2. Pingback: Donovan Mitchell tradé cet été ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews







More in Actualités