*
Connect with us

Analyses

Retour sur le cinq majeur aligné par Mike D’Antoni : un vrai mauvais choix avec une réaction attendue

Slate
Mais qu’est ce qui a pris au coach des Rockets? Mike D’Antoni a aligné un 5 assez atypique dans le match face aux Wizards de Washington.

Chris Paul (qui faisait son retour hier), James Harden, Trevor Ariza et… Ryan Anderson. C’est bien le cinq aligné hier soir par coach d’Antoni. Un cinq majeur sans réel pivot. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette absence de vrai intérieur s’est faite ressentir. On a eu droit alors à un jeu très triste proposé par les Rockets avec aucun mouvement puisque la base de leur jeu est le Pick and Roll en première intention. Sauf que lorsque les intérieurs sur le terrain sont PJ Tucker et Ryan Anderson, qui sont tous les deux des snipers plus que des monstres physiques, alors aucun écran n’est posé et aucun mouvement n’est créé. Et sans mouvement, impossible alors d’être adroit.

Mais cette absence de big men s’est vue non seulement offensivement mais aussi défensivement. Hier, il manquait clairement une tour de contrôle côté Rockets, un joueur qui permet de rattraper les erreurs défensives, un intimidateur. Or, quand les Rockets ne défendent pas, ils ne rentrent pas leurs tirs et ne peuvent donc pas gagner de matchs. Sur les cinq dernières rencontres, tous sans Clint Capela, les Rockets ont enchaîné cinq défaites et n’arrivent plus à défendre, eux qui s’étaient affirmés comme une des meilleures défenses de la Ligue. Alors oui, malheureusement pour eux, les joueurs de Houston doivent composer avec de nombreuses absences : Clint Capela, Nene, Luc Mbah a Moute qui sont censés être des éléments importants de la rotation avec de vrais rôles défensifs. Mais rien n’excuse une telle régression qui ne peut s’expliquer que par un manque d’envie, ce qui est totalement inacceptable pour une équipe qui a des ambitions aussi élevées que Houston. Les Rockets prennent plus de 11 points de plus par match depuis que ces joueurs sont absents. ll faut donc trouver une solution.

Et cette solution, on attend qu’elle vienne directement de coach D’Antoni. Lui qui doit prouver qu’il mérite son titre de Coach Of The Year 2017. Et pour cela, il doit montrer à toute la Ligue qu’il est capable de sortir de sa philosophie run & gun qui montre ses limites sur cette série de 5 défaites de rang. Or, hier, on a vu un ajustement tactique très mauvais qui s’est avéré être plus pénalisant pour son équipe qu’autre chose. Les Rockets ont besoin de ce vrai pivot dominant ! Hier, quand Tarik Black, qui n’est pas le meilleur pivot de la Ligue mais a la qualité de faire jouer son physique, était sur le terrain, ce sont durant ces moments que les Rockets ont le mieux joué. On ne voit donc alors pas Mike D’Antoni se priver une nouvelle fois d’un vrai pivot. Il faudrait alors qu’il explore la possibilité de faire jouer Tarik Black dans le cinq majeur ou même donner plus de minutes au chinois Qi Zhou. Au moins il s’en est rendu compte puisqu’il a déclaré que le “bug guy in the middle” leur a manqué.

On attend donc un vrai changement de la part de D’Antoni car c’est de lui que doit venir la solution pour mettre fin à cette série de défaites. »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Analyses