Connect with us

Actualités

Nikola Jokic n’est pas inquiet après l’humiliation subie contre les Wolves

Source : AAron Ontiveroz/The Denver Post

NBA – Hier soir, les champions en titre se sont pris une fessée retentissante contre les Minnesota Timberwolves 115-70, qui n’est rien d’autre que la seconde pire défaite en playoffs pour une équipe à un match de remporter sa série. Nikola Jokic ne se dit pas inquiet pour le Game 7 de dimanche, alors qu’ils étaient à un match de se retrouver en finale de conférence.

La plupart des équipes seraient chamboulée par ce résultat et ces 45 points d’écart, mais Nikola Jokic semblait à peine déçu ou surpris en conférence. Du Grand Joker, habitué à parler aux médias de manière désabusée et en toutes circonstances.

« C’est une grosse défaite, ils nous ont détruit et on doit en tirer une leçon. Au début, on les avait à 9-2, après, il n’y avait plus qu’une seule équipe sur le terrain. »

Les Wolves en voulaient bien plus que les Nuggets hier soir, et ces derniers rentrent chez eux poursuivis par le spectre d’une seconde défaite d’affilée qui terminerait leur saison pour de bon. C’est indéniablement le premier vrai test pour défendre leur titre de champions. Les Wolves ramèneront avec eux le momentum à Denver.

Nikola Jokic a continué en conférence de presse :

« Ils nous ont mis une fessée, ils étaient meilleurs que nous dans tous les départements du jeu. On doit l’accepter et juste essayer d’être meilleur la prochaine fois. Quand tu perds de 45 points d’écart, c’est pas quelque chose qui arrive tous les jours. Donc il faut juste l’accepter et passer à autre chose, moi je suis cool avec ça. »

Pas sûr que l’ensemble des coéquipiers du Joker, ainsi que leur coach Michael Malone, prennent la situation avec autant de flegme que lui. Malone avait plutôt l’air déçu de ses hommes en conférence de presse en racontant la causerie qu’il a eue avec ses joueurs à la mi-temps.

« Je leur ai dit que la raison pour laquelle on se prend une fessée, c’est parce qu’on ne prend aucun soin de la balle. On ne prend pas les rebonds et on joue sans aucune physicalité »

Finalement, les statistiques des rebonds du soir donnent raison au coach des Nuggets avec 62-43 en faveur des Wolves, avec une flopée de rebonds offensifs décisifs pour ces derniers. Plus inquiétant encore, c’est la manière avec laquelle aucun Nuggets n’a trouvé son rythme dans ce match 6, en combinant un épouvantable pourcentage au tir de 30.2 % et seulement 19.4 % derrière la ligne des 3 points.

Le MVP Nikola Jokic doit rassembler les siens, comme il l’a fait lors des 3 derniers matchs de la série avant la fessée d’hier. Son meilleur atout reste d’être calme comme il sait le faire, face à la situation critique dans laquelle ils sont. On sait que Le Joker est capable de tout, comme il l’a démontré dans le Game 5 en dominant l’ensemble de l’effectif des Wolves à lui tout seul. Seulement cette fois-ci, les hommes de Chris Finch se ramènent à Denver avec le momentum entre leurs mains, ainsi que l’expérience d’avoir corrigé les Nuggets deux fois d’affilée sur leur terrain en début de série.

Nicolas Batum et Evan Fournier réagissent à la préliste de l’équipe de France pour préparer les JO

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Naz Reid au contre et à trois points, la grosse séquence du sixième homme de l'année

  2. Pingback: Mike Conley absent pour le Game 1 contre Dallas ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités