*
Connect with us

Actualités

En avance sur la concurrence : quand Théo Maledon joue en Nationale 1 à 14 ans…

Théo Maledon. Vous n’avez peut être pas entendu son nom car il est malgré lui dans l’ombre de Killian Hayes et dans une équipe du Thunder solide mais peu hype. « L’autre Rookie Français ». Voilà comment il est nommé par beaucoup mais nous refusons catégoriquement. Preuve en est, il fête son 14ème anniversaire et le voilà déjà propulsé en Nationale 1…

Théo Maledon fait sa petite saison tranquillement pour notre plus grand plaisir : 6.3 points en 20 minutes à 37.7% au shoot dont 30.3% à 3 points, 2.1 rebonds et 2.8 passes. Oui, pour sa première année, le chouchou de Tony Parker a un sacré de temps de jeu. On ne refera pas le débat éternel du « il aurait dû être drafté plus haut »(la réponse est oui). L’ancien de l’ASVEL est responsabilisé et sans avoir de système pour lui, le numéro 11 d’OKC réussit parfaitement à s’intégrer. Il n’a pas peur, il est agressif, il peut shooter, driver son équipe mais comme n’importe que rookie, beaucoup d’irrégularité. On ne doute pas qu’il s’améliorera quand il aura le déclic, néanmoins, le point noir de son jeu, c’est l’horrible pourcentage aux lancers (45.5% pour 11 tentés).  Le natif de Rouen doit vraiment se montrer performant dans ce registre, des points faciles laissés sur la route… Il a comme référence un bon match à Orlando avec 12 points en dominant Cole Anthony, un autre rookie à son poste. Pas plus tard qu’hier, il a inscrit 10 points contre Chicago. Outre scorer, le vrai point fort de son jeu est le pick and roll. Dans ce registre, il est vraiment en avance sur les autres et c’est justement son leitmotiv…

Mais quand on connait son parcours durant sa jeunesse, faut-il être étonné ? Il a un ballon dans les mains à ses 3 ans et joue en club, inutile d’être un détective pour comprendre la suite logique. Si chaud sur le terrain et en dehors, tout le monde le remarque. Théo Maledon est tellement doué à l’école et c’est un peu pareil dans le basket. Lors de l’été 2015, il souffle sa 14ème bougie et intègre le Centre fédéral de basket. Un club regroupant les joueurs et joueuses appartenant à l’INSEP. Il est aussi sous l’égide la direction technique nationale de la FFBB. C’est déjà fort d’intégrer ce club prestigieux mais là où le meneur d’1.93 mètres fait encore mieux, c’est en intégrant le groupe pour la Nationale 1. Rendez-vous compte, quelques mois auparavant, il a seulement 13 ans et le voilà maintenant avec des adultes. Seulement 3 matchs à son compteur  1,3 point, 0,7 rebond et 1,3 passe décisive en 16 minutes de moyenne mais ça en dit long sur l’espoir que fonde son club en lui. Quand il a 15 ans, le jeune ado devient un vrai poids dans le bon sens du terme, pour son équipe : 8,2 points, 2,4 rebonds, 2,7 passes décisives à 40,3 % au tir et 41,3 % à 3 points. Suite à ses performances tout au long de la saison, Michael Jordan l’invite au Jordan Brand Classic. Le reste appartient (au début de) l’histoire…

Théo Maledon partira du Centre Fédéral pour jouer à l’ASVEL suite au match qui réunit les meilleurs lycéens des USA et les meilleurs jeunes de la terre. Logiquement, Théo aurait dû rester 2 ans de plus au Centre Fédéral mais le mec n’a vraiment pas le temps. On espère pour lui que ce fameux « temps d’avance », il l’aura aussi en NBA. Il est en tout cas bien parti, ses performances seront scrutées de très près. Vu la vieillesse de George Hill, bien que toujours performant, Théo Maledon doit viser un poste de starter pour la prochaine saison, il en a les capacités.

Stephen Curry allume Anthony Davis tuer le match : le shoot élevé au rang d’art quand ça compte

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: C'est l'heure de briller pour Théo Maledon : seulement deux matchs cette nuit !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités