Connect with us

Documentaires

Michael Jordan, retour sur terre : reportage sur MJ, « le propriétaire »

On se chauffe tranquillement en attendant patiemment l’arrivée du documentaire ESPN sur Michael Jordan. Ce matin, on se retrouve avec un petit reportage réalisé par le magazine l’équipe. Plus que le joueur, c’est le propriétaire qui est mis en avant. Oubliez les prononciations aussi chimiques que les clips de Nicki Minaj, le sujet est très intéressant grâce à leurs interlocuteurs.

Tout le monde a hâte d’être dimanche, pas pour regarder zone interdite avec Ophélie Meunier, mais bien pour vivre le 1er épisode de « The Last Dance », documentaire sur Michael Jordan.
Rendez-vous à Charlotte, là où tout a commencé… En tant que propriétaire. Jordan va vite comprendre que d’être en dehors des terrains et sur les terrains, ce n’est pas la même chose, bien qu’il pensait exactement l’inverse quand il était rookie. L’équipe met en avant les différents acteurs et surtout les habitants de Charlotte, entre Jordan le joueur et Jordan le proprio. Il a beau être « His Airness », il n’était qu’un débutant dans un monde de monstres. Il rachète les Bobcats de l’époque, pour rien d’autre qu’une petite place en playoffs ( sweep contre le Magic de Dwight Howard). Les Bobcats se transformeront par la suite en Hornets et l’équipe y regagnera en popularité.

Michael Jordan n’est pas un tyran pour autant, il a plutôt même un rôle de grand frère. Il conseille les joueurs et au fil du temps, il a su être moins présent. Outre la NBA en caroline du nord, Michael Jordan redonne énormément à la communauté, tant les jeunes, que les personnes en-dessous du seuil de pauvreté et tous les gens dans le besoin en général. Les dons pour vaincre le Covid-19 ou aider les personnes démunis suite à l’ouragan Dorian, se comptent en millions de dollars. La ville de Charlotte est aussi mis en avant et prouve être encore un petit marché. Jordan ou pas, la ville n’attire pas comme les Los Angeles et autres franchises de luxe.

1er joueur en tant que propriétaire, Jordan a encore beaucoup de progrès à faire. Plus de 10 ans et seulement quelques apparitions en playoffs, MJ va devoir continuer à travailler pour que les Hornets deviennent un poids lourd dans la ligue.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in Documentaires