Les Sixers chokent salement : les Hawks reviennent de 26 points pour créer l'exploit !!
*
Connect with us

Actualités

Les Sixers chokent salement : les Hawks reviennent de 26 points pour créer l’exploit !!

Ce match 5 entre Atlanta et Philadelphie était attendu des deux côtés, après un retournement de situation des Hawks qui sont venus s’imposer en toute fin lors du match 4, cette confrontation était charnière dans la série entre les deux équipes de la conférence Est. Alors imaginez si Philadelphie fait la meilleure entame de possible, qu’ils arrivent à accumuler une avance de 26 points et qu’ils perdent le match ? Vous avez bien lu, et c’est bel et bien ce qu’il s’est passé, les Sixers nous ont posé un choke MO-NU-MEN-TAL, Atlanta repart avec la victoire 109 à 106.

De retour dans leur Wells Fargo Center après avoir choke leur deuxième mi-temps et perdu le match 4 face aux Hawks, les Sixers de Joel Embiid avait fort à faire pour reprendre l’ascendant mental sur Atlanta. Force est de constater que les hommes de Doc Rivers ont bien compris la consigne puisqu’ils ont fait une entrée de match tonitruante notamment par le biais de Furkan Korkmaz qui s’est rapidement mis en valeur grâce à son shoot longue distance. Au bout de 5 minutes dans le premier quart-temps, Philly dispose déjà d’une avance de 10 points et qui est même montée jusqu’à + 14 pour clôturer le premier quart. Joel Embiid comme à son habitude a foutu le bouillon à Clint Capela, le Camerounais s’est totalement amusé dans la peinture des Hawks, rentrant shoot sur shoot. Si bien, qu’il était jusqu’au début du second quart-temps à 8/8 au tir et avait déjà scoré 17 points.

Le deuxième quart-temps a été globalement la suite logique du premier, une destruction en règle bien ficelée par les 76ers notamment grâce à un Steph Curry déguisé en Seth avec 7 tirs primés sur 11. Alors que les joueurs rentraient au vestiaire, les hommes de Nate McMillan accusaient déjà 22 points de retard. A ce moment-là, beaucoup ont commencé à penser que les Hawks avaient d’ores et déjà perdu la rencontre et qu’il était infaisable de penser ne serait-ce qu’un instant à une remontada.

En effet, le troisième quart-temps a encore une fois été dominée par Philadelphie dans le sillage d’un Joel Embiid à 37 points à 12/20 au shoot, 13 rebonds et 5 passes décisives. Seth Curry s’est encore également montré en plantant 36 points à 13/19 au tir dont 7-12 à trois point. De l’autre côté, Trae Young a donné son maximum pour tenter de garder les siens dans la rencontre en compilant 39 points à 10/23 au tir dont 2/6 à 3pts, ainsi que 7 passes décisives et 3 interceptions. L’un des facteurs clés de la rencontre du côté des Hawks n’est autre que les lancers francs accordé au jeune meneur d’Atlanta. En effet, Young s’est présenté pas moins de 19 fois sur la ligne pendant la rencontre et en a planté 17, chapeau l’artiste.

À l’aube du quatrième quart-temps, Atlanta était encore mené de 24 points. A ce moment, clairement, on se dit qu’Atlanta n’y arrivera pas et à raison. Pourtant, c’est tout l’inverse qui s’est produit. Le premier facteur x de cette belle réussite n’est autre que Lou Williams. Le vétéran est sorti du banc d’Atlanta et s’est rapidement montré très dangereux en plantant 13 points dans le quatrième quart. Trae Young encore lui a continué de forcer et Atlanta a rattrapé un déficit de 24 points en seulement 13 minutes. Ce n’est d’ailleurs seulement qu’à une minute de la fin du match que les Hawks ont réussi l’exploit de repasser devant au score et de mener pour la première fois de la rencontre. A partir de ce moment-là, le Momentum était complètement passé du côté des partenaires de Trae Young et les Sixers n’ont fait qu’aggraver le choke monumental qu’ils étaient en train de produire. On pense notamment à Joel Embiid qui rate deux lancers francs cruciaux à 10,9 secondes du terme alors que les siens sont menés de 3 points. On pense aussi à Matisse Thybulle, réputé pour sa défense qui saute dans une feinte évidente de Trae Young et qui offre trois lancers de plus à l’ancien d’Oklahoma. De plus, un cadre des Sixers s’est encore montré totalement inefficace et clairement peu utile et ce n’est autre que Ben Simmons. 8 points, à 2/4 dont un affreux 4/14 sur la ligne des lancers francs et 9 passes pour l’ancien first pick. En termes de fraude, Simmons pourrait facilement remporter le trophée sur cette série tant le joueur est totalement transparent.

Atlanta revient donc des enfers et arrache le match 5 en menant maintenant 3-2 dans la série tout en sachant que le match 6 se déroulera à domicile. L’opération semblait compliquée mais force est de constater que le contrat est rempli pour les hommes de Nate McMillan. Rendez-vous dans la nuit de vendredi à samedi pour connaître le plausible dénouement ou non de cette demi-finale de conférence Est.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Doc Rivers essaye de garder la foi : "Nous reviendrons ici pour le game 7. J'y crois"

  2. Pingback: Ben Simmons détient un triste record aux lancers-francs : Le "Hack-A-Ben" n'a jamais été aussi prolifique

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités