*
Connect with us

Actualités

Doc Rivers essaye de garder la foi : « Nous reviendrons ici pour le game 7. J’y crois »

Source Photo : NBA

Un bon gros choke après avoir mené de 26 points et les Sixers se retrouvent dos au mur. A la maison, Philly s’est petit à petit écrasé devant Atlanta et se voit dans l’obligation de gagner les deux derniers matchs pour essayer de passer en sept. Malgré la désillusion, Doc Rivers croit en ses joueurs pour faire le comeback.

Gagner un match en le dominant tout du long, ce n’était pas assez original pour les Sixers dans ce Game 5 face aux Hawks, et ils ont décidé d’arrêter de jouer pour s’incliner (encore) dans les dernières secondes de la rencontre. On peut saluer le mental et la remontée des joueurs d’Atlanta, mais Philadelphie aurait dû plier ce match avec Joel Embiid tournant à 37 points et 13 rebonds, et un Seth Curry de feu à 36 points à 7/12 à trois points. Ce sont d’ailleurs les deux seuls joueurs à avoir inscrit des paniers dans le jeu côté Philly en deuxième période, résumant bien la triste régression de l’équipe. Les Hawks sont revenus, et Joel Embiid a loupé ses deux lancers dans le money time pour signer une défaite bien crade et bien honteuse. Désormais menés 3-2, les Sixers doivent de nouveau gagner en Géorgie pour continuer de croire à une qualification au tour suivant. Une situation que les 76ers sont capables de gérer selon Doc Rivers.

« Nous allons remonter. Nous reviendrons ici pour le Game 7. J’y crois. Notre moral était au plus bas, c’était terrible. Cela fait partie du sport, vous avez des moments terribles. Il n’y a aucune voie de garantie pour atteindre notre objectif. Nous avons rendu cela difficile pour nous-mêmes. Nous devons tous le reconnaître. Maintenant, nous devons nous relever et se préparer pour le prochain match. Ce sera une atmosphère de dingue, c’est bien. Nous serons prêts pour ça. »

Les Sixers menaient 87-69 avant le début du dernier quart-temps : 40-19 pour les Hawks dans ces douze dernières minutes.

Un discours bien optimiste du coach des Sixers pour motiver ses joueurs après deux contre-performances très décevantes. Face à une équipe censée être inexpérimentée, ils se sont fait piéger dans le money time deux fois consécutivement. Hier soir, Embiid a manqué de sang-froid puisque ses deux seuls lancers loupés étaient en fin de match (11/13), mais il ne faut pas pour autant oublier le hack-a-Simmons des Hawks qui continue de fonctionner : l’Australien était à 4/14 aux lancers, dans la continuité de sa mauvaise série. Avec 4 points à 2/11 au tir, Tobias Harris aussi n’a pas fait semblant de rater son match. Ce Game 5 a surtout soulevé le faible mental des Sixers et l’incapacité à tenir un résultat.

Doc Rivers a toujours de l’espoir, mais les Sixers sont bien mal embarqués pour renverser les Hawks. Ils ont tout de même l’occasion de montrer qu’ils ont de l’ego s’ils parviennent à se relancer après cette déconvenue. Si Ben Simmons et Tobias Harris redeviennent les bons lieutenants de Joel Embiid, Philly ne sera peut-être pas enterré à la State Farm Arena.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités