Ben Simmons détient un triste record aux lancers-francs : Le "Hack-A-Ben" n'a jamais été aussi prolifique
*
Connect with us

Actualités

Ben Simmons détient un triste record aux lancers-francs : Le « Hack-A-Ben » n’a jamais été aussi prolifique

Ben Simmons est un excellent joueur sur lequel jouer au petit du jeu du « Hack-a-Shaq » et ce n’est un secret de polichinelle pour personne. Atlanta l’a d’ailleurs bien saisi et a mené à bien le « Hack-a-Ben » pendant les dernières rencontres et cela a été l’un des facteurs des deux remontadas effectuées par Atlanta.

Souvent raillé pour son shoot à 3pts, Ben Simmons est aussi une excellente cible quand il s’agit de faire des fautes. En effet, le meneur des 76ers est à 22 sur 67 sur la ligne des lancers-francs jusqu’à présent dans cette post-saison. Il est actuellement à 32,8 % de réussite après avoir planté 4 lancers sur 14 lors du cinquième match perdu par Philadelphie contre Atlanta en demi-finale de la conférence Est mercredi soir. Cette triste stat est folle, c’est le deuxième pourcentage le plus bas, parmi ceux qui ont effectué au moins 67 lancers lors d’une post-saison, est celui de Shaquille O’Neal (37,4 %) pour Miami en 2006, année où le Heat a quand même remporté le championnat NBA. Cette situation est forcément délicate pour le joueur qui est plus un point faible qu’un point fort pour les Sixers dans les moments à haute-tension.

« Il est évident que je dois réussir mes lancers francs. » A déclaré Simmons. « Je dois m’imposer et le faire. »

La solution parait si simple pour Simmons, alors que le problème est de taille et que Philly va devoir jouer un game 6 à l’extérieur en « Do Or Die ». Dans l’histoire de la NBA, il y a eu, jusqu’à jeudi, 804 autres cas où un joueur a effectué au moins 67 lancers francs au cours d’une même post-saison. Parmi ces cas, un joueur n’a terminé en dessous de 50 % de réussite que 23 fois, et en dessous de 40 % seulement cinq autres fois. Sur ces 5 fois, trois étaient par Wilt Chamberlain et deux fois par le Shaq. Sinon, Simmons est le seul à avoir un taux d’échec aussi imposant à la ligne des lancers. Les 10 lancers ratés de Simmons lors du cinquième match constituent la pire prestation de la saison. Lors des trois défaites de Philadelphie contre Atlanta dans cette série, il a obtenu un résultat combiné de 8 sur 29 à la ligne de faute. Les 76ers ont perdu ces matchs par un total de 10 points. La situation est telle que Doc Rivers, a même dû sortir Simmons en fin de match, notamment lors du cinquième match, car la probabilité qu’il soit envoyé intentionnellement sur la ligne et qu’il rate ses lancers francs est trop risquée.

« Lorsque Ben les réussit, nous pouvons le garder sur le terrain. » A déclaré Rivers. « Quand il n’est pas dedans, nous ne pouvons pas. Et c’est comme ça. »

Ben Simmons s'explique sur sa galère au shoot : "Je n'ai jamais eu quelqu'un pour m'apprendre à shooter"

Simmons a raté 45 lancers francs en 10 matchs de playoffs.

Simmons a raté 45 lancers francs en 10 matchs de playoffs. C’est plus que ce que trois équipes ont manqué lors de leurs 10 premiers matchs de cette post-saison. Atlanta en a manqué 35, Phoenix 29 et Brooklyn 22. Les Clippers eux en ont manqué 46 après 12 matchs. Simmons n’a jamais été un shooter, et cela n’étonne personne. Il a toujours été entre 56 % et 62 % de réussite derrière la ligne des lancers à chacune de ses saisons. Et ce n’était pas un gros problème dans la première moitié de cette saison, quand il tirait 67 % au All-Star Break. Le mois de février a été le meilleur mois de sa carrière en matière de lancers francs, avec 45 sur 64, soit 70 %. Mais il a tiré à 53 % après la pause et a vu ses chiffres continuer à chuter pendant les playoffs.

« Je n’ai aucune idée de ce qui se passe. » A déclaré Simmons. « C’est de ma faute. »

Ben Simmons est censé être une superstar, pourtant, quand on voit son impact dans la confrontation avec Atlanta, on se pose sérieusement des questions et force est de constater qu’il représente plus un désavantage pour son équipe. Une chose reste certaine, Joel Embiid va devoir tout donner s’il veut arracher un match 7.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Doc Rivers monte au créneau pour Ben Simmons : Le Doc n'a pas prévu de se séparer de son All-Star

  2. Pingback: Discussions lancées entre Ben Simmons et les Sixers : jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités