*
Connect with us

Actualités

Lonzo Ball dévoile les deux meneurs les plus indéfendables de la ligue

Source image : Basket USA

Les Pelicans ont remporté leur affrontement face aux Warriors cette nuit (108-103) dans un match rocambolesque. Un match qui aura vu Lonzo Ball s’ériger en sauveur de la franchise de Louisiane. Après le match, le meneur de NOLA nous a dévoilé ses adversaires les plus difficiles à défendre, et on ne peut pas dire qu’on est surpris.

Les Pelicans se devaient de se rattraper de leur défaite de dimanche face aux Warriors. Une réaction d’orgueil demandée aux joueurs de la Nouvelle-Orléans, Lonzo Ball en tête, après son match déplorable face aux Dubs dimanche (7 points à 16% au tir). Le 2nd de la draft 2017 a répondu plus que présent hier soir, avec 33 points sur la tête de Stephen Curry et Kent Bazemore, impuissants face au chantier réalisé par le meneur. Qui en plus a dû prendre Curry en marquage tout le long du match. Une défense qu’il est habitué à réaliser, car Lonzo Ball est un excellent défenseur extérieur, certainement un des meilleurs de toute la ligue. Ce n’est pas la première fois qu’il a affaire à un extérieur plus que difficile à garder. Le numéro 2 s’est d’ailleurs exprimé sur quelles étaient les pires oppositions pour lui.

« Entre lui [Curry] et Dame [Lillard], se sont probablement les deux guards les plus difficiles face auxquels faire face dans cette ligue. » « Il y a beaucoup de crédit à donner à sa condition physique. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de personnes qui parle de ça. Il est tout le temps en mouvement. Il peut shooter de n’importe où. C’est un challenge compliqué, mais on doit s’améliorer et faire ce qu’on peut. »

Un choix qui n’est pas surprenant quand on connait la capacité des deux joueurs à prendre feu. Malgré tout, Ball définit deux profils différents. Stephen Curry est devenu le maître dans l’art de se déplacer derrière les écrans, du jeu sans-ballon. Même si son handle et son drive sont également extraordinaires, et régulièrement oubliés, ce n’est pas la première corde à son arc. Pour Damian Lillard, le jeu avec ballon est son point fort. On voit plus souvent Lillard avec le ballon en main qu’à courir derrière des écrans de Covington ou de Kanter mais il n’en est pas moins injouable, malgré sa baisse de régime en avril. Il a déclaré jouer blessé, malheureusement comme beaucoup en ce moment.

Lonzo Ball décrit les deux meilleurs attaquants extérieurs de la ligue, et on peut le comprendre. Mais pour un excellent défenseur comme lui, on peut voir que le profil des assaillants n’est pas forcément le même.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Lonzo Ball ne dit pas non à un retour aux Pelicans

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités