*
Connect with us

Actualités

Les superstars qui n’auront jamais leur maillot retiré en NBA…

C’est la dure loi de la NBA, tous les joueurs ne peuvent avoir leur maillot retiré, malgré un talent indéniable. On retrouve quelques des plus grandes superstars qui n’auront jamais droit à leur cérémonie à travers ce classement qui ravivera des souvenirs douloureux.

Tracy McGrady

Destin cruel pour celui qu’on surnommait T-Mac lors de ses plus grandes années. Un joueur qui n’aura jamais su faire passer un premier tour de playoffs à son équipe en tant que superstar. Il remporte un titre de MIP à Orlando, deux fois meilleur marqueur de la ligue, 7x All-Star et même deux fois dans une All-NBA 1st team. Mieux encore, il réussit à tourner à plus de 30 points par match en playoffs 4 séries sur 6 en tant que star de l’équipe. Malheureusement en vain. Il restera trop peu de temps à Houston, tué par les blessures et à Orlando (4 ans) pour marquer la franchise. Son seul maillot retiré est en Chine…

Grant Hill

La transition est toute trouvée pour évoquer Mr Nice Guy. Les deux joueurs auraient dû tout casser à Orlando mais Grant Hill s’est battu encore et encore contre les blessures au Magic. Il restera tout de même 7 ans, en squattant en grande partie le banc malheureusement. Double champion NCAA, maillot retiré par Duke, Grant Hill est drafté par les Pistons. Considéré comme le futur de la ligue, il est injouable mais le succès collectif ne suit pas vraiment. Il arrivera à se refaire une santé à Phoenix plus de 10 ans plus tard, en devenant un bon joueur de complément. 7x All-Star, 5x dans une All-NBA team, Co-Rookie de l’année, il n’a pourtant marqué aucune franchise de son empreinte.

Ray Allen

Sans doute la superstar qui aurait mérité d’en avoir au moins un. Le problème avec Ray Allen, c’est qu’il part toujours au mauvais moment. 18 ans de carrière et pourtant, Jésus ne restera jamais plus de 7 ans dans une même franchise. 10x All-Star, 2x Champion, 2x sélectionné dans une All-NBA team. Celui qui reste encore pour beaucoup le meilleur shooteur de l’histoire, n’a finalement pas pu marquer une franchise. Les Bucks auraient pu retirer son maillot, avec une belle finale de conférence mais il n’avait pas encore atteint son plafond en dépit d’un bon niveau. Le succès collectif avec Seattle est trop moindre, bien qu’il atteint vraiment son statut de superstar à ce moment. Cependant, le plus grand regret reste Boston. Chez les Celtics, on ne retire pas n’importe qui mais si Ray Allen ne s’était pas brouillé avec les anciens, son maillot serait déjà au plafond du TD. Histoire de chambrer au max, Boston décide de donner leur numéro 20 à Gordon Hayward… Ray Ray possèdera tout de même un maillot au plafond d’une salle, celle de UConn, le prestigieux programme universitaire.

Carmelo Anthony

On prend un peu d’avance mais c’est malheureusement le bruit qui court. On pourrait dire que le problème est le même entre Carmelo Anthony et Tracy McGrady. Mais là où Melo a déconné, c’est en voulant quitter absolument Denver pour New-York. Il y avait une manière de faire et sa franchise ne l’a pas respecté pour ça. Les relations sont ainsi devenues tendues, encore aujourd’hui et même chez les fans. L’ancien de Syracuse y restera pourtant pendant  8 ans. Concernant les Knicks, la question ne se pose même pas. Comment une franchise qui n’a pas retiré celui de Bernard King ou John Starks, donnerait cet honneur à Melo ? C’est vraiment dommage pour l’un des meilleurs scoreurs de l’histoire, 10x All-Star, 6x sélectionné dans une All-NBA et Team, sans oublier son titre de meilleur scoreur, n’aura jamais le droit à cet honneur.

Penny Hardaway

Quand évoque Anfernee Hardaway, c’est toujours le cœur qui parle. Une histoire semblable à Grant Hill, avec des péripéties encore plus effrayantes. Après ses 3 premières saisons, il ne dépassera qu’une fois la barre des 60 matchs de 1996 à 2008. Pour prouver à quel point les soucis physiques ont été un problème, Penny Hardaway réalisera 4 saisons à moins de 20 matchs. On préfère se souvenir du 4x All-Star (sur ses 4 premières saisons), l’homme qui a sorti Jordan avec Shaq lors de son 1er comeback, 2x sélectionné dans une All-NBA Team. La brouille avec Shaq, les blessures à répétition, une triste carrière en NBA pour l’un des joueurs les plus classes. La star aura au moins eu son maillot retiré à dans sa fac à Memphis et est même devenu coach depuis quelques années.

Baron Davis

On se demande comment B-Diddy aka l’ex de Lois Laine a pu réussir à n’être que 2x All-Star. Talent générationnel, la santé ne suite pas. Après sa 3ème saison, le meneur de jeu ne réussira plus une saison au-dessus des 67 matchs pendant 6 saisons de suite. Il y aura eu l’épopée des Warriors en 2007 mais pas suffisant pour marquer une franchise, bien qu’elle marquera à jamais l’histoire de la NBA, encore plus de 10 ans après. Il ne connaîtra pas non plus les joies du HOF, avec une carrière parsemée de blessures.

Mentions : Bernard King – Allan Houston – Lattrell Sprewell

Voilà donc la liste pour les principaux. Les jeunes retraités tels que Vince Carter, Zach Randolph et sans doute Pau Gasol dans quelques mois, auront droit à leur maillot retiré mais cela prouve que c’est un honneur encore plus difficile que celui de HOF.

Steve Nash donne son top 3 des meilleurs joueurs de l’histoire : ça tombe bien, il a vu les 3 à leur prime

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités