*
Connect with us

Actualités

Le prochain niveau à atteindre pour Jayson Tatum : être impactant, même en shootant mal !

Source photo : Twitter C's Nation

Les Celtics tiennent leur match référence et Jayson Tatum y est pour beaucoup malgré sa maladresse. Il aura fallu attendre le 4ème match pour voir Boston gagner son premier match à domicile et face à une des équipes les plus surprises de ce début de saison, les Raptors.

On ne va pas se mentir, les Celtics nagent en eau trouble sur ce début d’exercice. Une victoire pour 3 défaites au TD Garden , 5 victoires en 11 matchs, sans parler de Marcus Smart qui a été très bavard ou encore la blessure de Jaylen Brown. Autre point « noir » la faiblesse au shoot de Jayson Tatum. Cette saison, il n’atteint pas les 40% au shoot, quelque chose d’assez incroyable car on parle d’un gars qui flirte plus vers les 50% que les 40% en carrière, quand bien même il adore shooter en dehors de la raquette. La prochaine étape pour atteindre le niveau supérieur, c’est d’être efficace dans le jeu, pour avoir un impact, même s’il shoote très mal. Ce fut le cas encore hier soir avec un très vilain 8/24 au shoot :

« Il n’a pas eu la meilleure soirée de tir, mais il sait comment ils vont le défendre et il connaît l’intensité mise chaque nuit », a déclaré son coach, Ime Udoka. « Notre gros point d’attention avec eux sur le changement de vitesse et sur lui, comme vous l’avez vu en première mi-temps, il entrait vraiment dans la peinture et ressortait le ballon pour des shoots. »

Jayson Tatum doit trouver d’autres moyens d’être efficace car shooter à 38% pendant 11 matchs, alors qu’il tourne à plus de 45% en carrière, c’est criminel. Mais comme dit précédemment, JT sait être impactant quand il le faut à l’image de sa rencontre face aux Raptors. Sans Jaylen Brown, il a plus le ballon entre les mains et joue les playmakers. Tatum finira cette nuit à 7 passes décisives. Ce sera sa mission pour les 2 prochaines semaines sans son acolyte. Pour l’instant, Jayson Tatum n’est pas encore une superstar dans cette ligue et s’il veut l’être un jour, il a pour mission de ne pas rater un seul match. Cela ne veut pas dire de rentrer ses shoots tous les soirs, mais guider son équipe vers la victoire autant qu’il le peut et avoir plusieurs flèches à son arc pour avoir un impact.

Jayson Tatum n’a que 23 ans et le fait que tout le monde attende de lui d’être le futur la ligue, en dit long sur le potentiel. Mais il ne faut pas brûler les étapes, la route est encore longue pour être l’un des boss de la NBA.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités