Connect with us

Actualités

Le maillot de Kevin Garnett retiré ce soir au TD Garden : l’émotion sera au rendez-vous à Boston pour le gros ticket au coeur vert

Source Photo : Getty Images

Le spectacle entre les Celtics et les Mavs ne sera qu’un after ce soir à Boston. La franchise du Massachusetts va rendre hommage à Kevin Garnett de la plus belle des manières : en retirant son iconique numéro 5.

 

Pas du genre à s’isoler pour se mettre au calme, Kevin Garnett se remettra pourtant au vert ce soir. C’est l’un des plus grands honneurs qu’un joueur NBA puisse recevoir, avoir son maillot retiré dans une franchise. Et quand cette franchise est la plus titrée de l’histoire, ça a encore plus de gueule. Les Celtics organisent la cérémonie de retrait du maillot du Big Ticket ce soir. Pendant six saisons, KG a porté fièrement les couleurs vertes des C’s avec sa grande bouche toujours ouverte et sa détermination de fer. Il a bien conscience de l’honneur qu’il s’apprête à recevoir, mais n’a pas su comment réagir au moment de l’apprendre.

« J’essaie simplement d’être très humble. C’est un choc pour moi. Quand les enfants viennent me voir et qu’ils disent apprécier ce que j’ai fait, e ne sais pas vraiment quoi dire à part « Merci. » Je suis resté fidèle à ce que j’étais et à qui j’étais. C’était la chose la plus facile à faire. Je ne voulais pas être quelque chose que je n’étais pas. »

Pour rentrer dans l’histoire déjà très fournie des Celtics, autant dire qu’il faut un titre, et Kevin Garnett a ça en stock. KG n’a pas enfilé des perles de 2007 à 2013, il a même décroché le titre de champion NBA dès sa première saison en 2008. Garnett a fait des efforts sur lui-même pour parfaitement s’intégrer à Boston. À Minnesota, c’était la star. MVP en 2004, il n’a pas toujours été bien épaulé et n’avait pas pu faire mieux qu’une finale de conférence. En 2007 donc, il débarque chez les Celtics, menés par Paul Pierce et qui ont dans le même temps chopé Ray Allen. Le Big 3 va très rapidement se mettre en place et le Big Ticket y est pour quelque chose. En voyant le génie offensif de ses deux compères, il s’est axé sur la défense en leur laissant gérer l’attaque. Un choix purement collectif qui se paiera dès sa première saison avec un titre et individuellement avec un titre de DPOY.

Moyenne de KG aux Celtics en 6 saisons : 15.7 points, 8.3 rebonds, 1.2 interceptions, 1 contre.

« J’avais beaucoup de confiance en moi-même et en mes capacités. Ma plus grande préoccupation était de savoir comment j’allais m’adapter à Paul et comment j’allais m’adapter à Ray ? Danny Ainge avait un plan. Je ne sais pas si c’était le plan exact, mais il a marché. »

Kevin Garnett a conquis le coeur des fans des C’s. Toujours impliqué à 100%, son talent naturel, son sens du collectif, son trashtalking et son agressivité ont fait de lui un joueur redoutable mais aussi un joueur attachant, prêt à laisser son sang sur le parquet. Un sang vert. Il a compris ce qu’il fallait faire pour que son équipe aille au bout sans pour autant se restreindre. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a aussi cumule dans sa besace des sélections au All-Star Game, des présences dans les All-NBA Defensive Team et même une All-NBA First Team. Un ensemble de succès individuels et collectifs qui ont de lui un Hall of Famer en 2020. KG savait qu’être un joueur des Celtics, ça signifiait tout donner pour les supporters, et c’était sa mentalité, qui lui vaut aujourd’hui l’honneur d’avoir un maillot retiré.

« J’ai entendu Larry Bird dire que la raison pour laquelle il aimait jouer devant les fans à Boston c’était parce que vous ne pouviez pas leur mentir. Vous ne pouviez pas tromper les fans. Ils savaient quand tu jouais dur. Ils savaient quand tu donnais tout. Ils avaient un sens de l’histoire du basketball et avec un QI basket. Ils s’en soucient. Et je n’ai jamais oublié cela. »

Ce sont déjà de belles paroles et Kevin Garnett nous en délivrera d’autres ce soir à Boston. Da Kid était devenu Da Man en rejoignant les Celtics et c’est désormais son nom, son numéro et son maillot qui trôneront au sommet de la salle des C’s. Rendez-vous à 20h30 au TD Garden.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités