Le final incroyable de Russell Westbrook face aux Raptors : d'une brique dégeu au shoot qui sauve les siens il n'y a que dix secondes
*
Connect with us

Actualités

Le final incroyable de Russell Westbrook face aux Raptors : d’une brique dégeu au shoot qui sauve les siens il n’y a que dix secondes

Les Lakers sont capables du meilleur et surtout du pire. Mais hier soir face aux Raptors, ils sont repartis avec la win, et ce grâce à un Russell Westbrook clutch, même s’il a manqué de faire une nouvelle fois bader toute la ville de Los Angeles.

 

Heureusement pour Brodie, c’est son highlight qui a fait le tour des réseaux sociaux quand on prenait le petit-déj. Pour ceux qui ont vu le match, ils savent que la rencontre aurait pu être tout autre. Tombeurs 128-120 des Raptors après prolongation, Russell Westbrook a réalisé un match plein avec le triple-double qui va bien : 22 points avec un 4/7 à trois points, 10 passes décisives et 10 rebonds. Mais ce qu’on retiendra, c’est surtout sa fin de match. Alors que Toronto menait 116-113, les Lakers partent à l’attaque. À 20 secondes du terme, Lebron prend un trois points. Raté. Heureusement, Westbrook est là pour choper le rebond offensif, mais ce n’est pas le moment qu’il a choisi pour être clutch. Il se place derrière la ligne à trois points, Scottie Barnes est devant lui et il reste 13 secondes au compteur. Il dégaine. Et là : le parpaing. Un shoot affreux qui rebondit sur le haut de la planche avant de retomber dans les mains des Raptors.

On se dit que c’est la recette classique : gros match de Lebron à 36 points, 9 rebonds, 7 passes, un Westbrook qui choke et des Lakers qui perdent. Du vu et revu. Cependant, Brodie n’avait pas l’intention de laisser filer son bon match au profit d’un tir aussi crade. Il prouve qu’il a toujours la grinta malgré la saison compliquée. Les Raptors ont la balle et 10 secondes à jouer. Ils font la relance, mais les pourpres et ors pressent et poussent les dinos à la faute. C’est ce même Westbrook qui viendra piquer la balle dans les mains de Gary Trent Jr. Il porte alors ses corones, remonte le ballon et déclenche un nouveau tir à trois points sur ce même Gary Trent. Ficelle. 116-116. 0.4 secondes à jouer. Brodie envoie les Lakers en overtime et LeBron James se chargera de finir le travail pendant cinq minutes pour permettre à son équipe de s’offrir une belle victoire face à une équipe de Toronto portée par un Scottie Barnes de feu (31 points, 17 rebonds, 6 passes.)

LA doit maintenant sécuriser sa place en play-in (9ème : 30v – 40d) alors que la qualification directe en playoffs semble inatteignable (Denver 6ème : 42v – 29d). Russell Westbrook s’est fait peur mais il a fait son match. Sans être un match référence pour Brodie, ce type d’action où il s’impose au mental peut le rebooster pour la fin de saison et qui sait, peut-être aider les Lakers ?

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le tweet de la nuit : Evan Fournier fustige encore une fois Paris 2024 et essaye de trouver des solutions...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités