Le conseil de Kobe Bryant à Luka Doncic avant qu'il n'arrive en NBA : le Slovène a parfaitement adopté la Mamba Mentality
*
Connect with us

Actualités

Le conseil de Kobe Bryant à Luka Doncic avant qu’il n’arrive en NBA : le Slovène a parfaitement adopté la Mamba Mentality

Luka Doncic est d’ores et déjà une star de la NBA, à seulement 23 ans et uniquement trois saisons pleines dans les pattes. Si certains ne doutaient pas du talent naturel du Slovène, ne pas être formé aux US inquiétait quelques observateurs. Heureusement pour lui, un certain Kobe Bryant lui a rapidement expliqué comment ça allait se passer.

Aujourd’hui on le sait, et on n’avait pas mis longtemps à comprendre que Luka Doncic était un joueur fait pour tout casser. Pour les fans de basket européen, ses performances avec le Real Madrid allaient au-delà de simples promesses, il était tout simplement destiné à représenter l’Europe dans le pays de l’Oncle Sam et succéder aux Dirk Nowitzki, Tony Parker, Pau Gasol et compagnie. Mais aux States, la vision des basketteurs étrangers n’est pas la meilleure. Rien ne vaut la méthode américaine, à savoir venir d’ici et passer par la case fac. Autrement dit, être européen peut être synonyme de handicap pour les jeunes joueurs en début de carrière en NBA. Et cela, un homme l’avait bien compris, c’était Kobe Bryant. Le Mamba, désireux de voir Luka Doncic dévoiler tout son potentiel une fois dans la grande ligue, est parvenu à le guider.

« Je l’avais rencontré à Portland, juste après ma Draft, au Nike campus. Il était là, et le seul conseil qu’il m’a donné, c’était :  » Fais attention, ils vont s’en prendre à toi parce que tu viens d’Europe. Ils vont essayer de s’en prendre à toi ». Et c’était vrai. »

On ne s’est pas à quel point Luka s’était préparé mentalement à affronter la NBA, mais en tout cas le conseil de Kobe a fort probablement conforté l’idée de multiplier les efforts pour prouver de quel bois il se chauffe. Résultat, il lui a fallu très peu de temps pour s’imposer. À l’aube de conclure sa quatrième saison, il affiche déjà un trophée de Rookie de l’année, trois sélections au All-Star Game et deux places dans la All-NBA First Team. Déjà du lourd pour un gamin qui derrière son sourire prend sérieusement la compétition comme on a pu s’en apercevoir en playoffs. Un esprit qui n’est pas sans rappeler un autre basketteur qui l’a conseillé. Kobe Bryant et Luka Doncic se sont d’ailleurs retrouvé au Staples Center lors d’un Mavs-Lakers, une occasion pour le Mamba de retrouver le Slovène et de lui faire une belle surprise pour encore l’encourager.

Kobe n’a jamais cessé d’être un mentor pour les jeunes de la nouvelle génération. Même à la retraite, son esprit de compétition et sa passion pour la balle orange ne l’ont jamais quitté. De quoi lui donner envie de motiver voire même d’entraîner personnellement certains joueurs. Et en plus de reconnaître le talent des uns et des autres et de toujours donner le max pour se dépasser, on peut se dire que dans le cas Luka Doncic, son papa et sa jeunesse en Europe ont pu lui permettre d’être plus ouvert et de considérer sérieusement les joueurs venant de là. N’ayant pas rejoint les USA avant son adolescence, le petit Kobe a suivi les traces de son père, basketteur également, en Italie de 1984 à 1991 avant de passer une année en France, où Joe Bryant a joué sous les couleurs du FC Mulhouse.

En regardant la NBA de nos joueurs et en observant Giannis Antetokounmpo, Nikola Jokic, Luka Doncic et tant d’autres, on prend conscience que l’Europe est enfin considérée dans le paysage du basket américain. Si les formations pour accéder à la grande ligue sont différentes, l’insertion l’est tout autant si l’on en croit encore le Slovène. En tout cas, il peut remercier Kobe pour la motivation. Même si ça doit être difficile de ne pas réussir à se motiver après une discussion avec le Black Mamba.

Combien est payé un arbitre en NBA ?

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: L'action de la nuit : un Frank Ntilikina en feu tape le coast to coast avec une somptueuse finition main gauche

  2. Pingback: L'action de la nuit : un Frank Ntilikina en feu tape le coast to coast avec une somptueuse finition main gauche et l'eurostep en prime

  3. Pingback: Quand Luka Doncic plante un stepback magnifique sur la tronche de Giannis Antetokounmpo...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités