Connect with us

Actualités

Le cauchemar vécu par Rudy Gobert après son test positif au Covid-19

Accablé par les critiques et les moqueries, le pivot français du Jazz est passé par une très mauvaise passe en plus d’être atteint du coronavirus. Premier joueur NBA testé positif, beaucoup lui ont mis sur le dos ce shutdown de la ligue. Il raconte comment il a dû gérer tout ce chaos médiatique, surtout auprès de sa mère, dont il est très proche.

L’année 2020 est placé sous le signe de la pandémie mondiale due au COVID-19. Le monde est dans une crise sans précédent, entre confinement et déconfinement, bien des secteurs dans le monde entier en pâtissent. Bien évidemment, La NBA n’y échappe pas et entre considérations d’ordre sanitaire et économique, la grande ligue traverse une période compliquée. Le hiatus a affecté bon nombre d’équipes dans leur dynamique et n’a pas fait du bien à tous les joueurs. Au premier cas positif, Adam Silver n’a pu faire autrement et a mis la ligue entière à l’arrêt jusqu’à la mise en place de la bulle, qui fut une franche réussite. Rudy Gobert fut le premier joueur testé positif et son comportement ne fut pas exempt de tout reproche.

Résultat, il devient la risée du web et est sous le feu des critiques, même au sein de son propre vestiaire. Très affecté par ce procès public qui lui était intenté, le pivot du Jazz n’a pu que se tourner vers sa mère comme il le raconte à Taylor Rooks pour GQ.

Elle dormait parce qu’il était environ 4 heures du matin en France à ce moment-là. Mais je l’appelais toutes les 10 minutes pour m’assurer que j’étais la première personne à qui elle parlait, avant qu’elle ne voie la nouvelle sur Facebook. J’ai dû lui dire que j’allais bien. Je lui disais toujours que j’étais bien même quand je ne l’étais pas, parce que si je n’étais pas bien, cela lui ferait littéralement plus de mal qu’à moi.

Paniqué et isolé dans une telle situation, il a fait ce que nous faisons lorsque nous le sommes, appeler sa mère. En effet, avant tout cet imbroglio, tout était allé très vite. Avec des symptômes assez communs que peuvent être ceux du coronavirus, Rudy Gobert n’était inquiet quant à son état jusqu’à ce moment où quelqu’un est entré sur le terrain pour prévenir les arbitres

« Je me disais : « Oh, merde » se souvient Gobert. Trente secondes plus tard, ils m’ont appelé pour me dire que j’étais positif au COVID-19. »

Bien heureusement, Rudy était asymptomatique et tout rentra vite dans l’ordre, même les tensions vives qui étaient nées entre lui et Donovan Mitchell qui lui en voulait beaucoup de son irresponsabilité. Dans la bulle, tout ça a été enterré et n’a pas empêché le Jazz de se livrer à une grande bataille face à des Nuggets bien trop accrocheurs.

Rudy Gobert a fait une bêtise, ça arrive. Personne ne connaissait le virus à l’époque, l’important est que tout le monde aille bien et qu’il a pris conscience de sa décision.

Kyrie Irving et son exercice de dribble du turfu : on remercie Baron Davis d’avoir créé un monstre

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités