L'amour d'un fils à son père : à Toronto ou San Antonio, DeMar DeRozan prenait l'avion dès qu'il le pouvait pour aller voir son père, même les jours de match
*
Connect with us

Actualités

L’amour d’un fils à son père : à Toronto ou San Antonio, DeMar DeRozan prenait l’avion dès qu’il le pouvait pour aller voir son père, même les jours de match

On ne mérite pas DeMar DeRozan, c’est aussi simple que ça. Invité par Taylor Rooks du Bleacher Report, il est revenu sur un passage émouvant concernant son père, récemment défunt. Il a beau être une star de la NBA, Deebo était avant tout, un fils aimant, au chevet de son papa gravement malade.

La cote de popularité de DeMar DeRozan est remontée en flèche et ce genre d’histoire ne fera qu’accentuer cette tendance. Retour à l’année 2018. La star des Raptors – de l’époque – effectue sa meilleure saison en carrière mais le sort va s’acharner sur sa famille, lui qui a déjà perdu beaucoup de membres dans sa jeunesse. Son père tombe malade à Noël. Ce que fera le joueur ? Un acte de grande bonté. Pendant les 3 années qui suivirent, entre Toronto puis suite à son transfert à San Antonio, DeMar DeRozan va décider d’être aux côtés de son père gravement malade. Il décide de voyager à Los Angeles dès qu’il le peut. Pendant le roadtrip ? Il va à Los Angeles. Quand le natif de compton s’entraîne avec son équipe le matin ? Il va à Los Angeles l’après midi. Quand le meilleur pote de Kyle Lowry joue à midi ? Il va à Los Angeles le soir. Quand le match est à 19 heures ? Il va à Los Angeles le matin. L’histoire est bluffante et certains osent dire que cet homme est faible mentalement. On n’imagine pas la force physique et psychologique qu’il doit puiser dans ses ressources, pour ensuite jouer devant des millions de personnes et être à niveau. Durant ce podcast, il évoque cet épisode avec l’empathie de Taylor Rooks :

« Pendant 3 ans, même à Toronto, mon père est tombé malade à Noël 2018. Ma dernière année à Toronto, mon père est tombé malade, il est allé à l’hôpital. J’ai pris l’avion pour la maison quelques jours avant Noël. Je me suis assis avec mon père, il était à l’hôpital. Je faisais des va et viens à l’hôpital les 3 années suivantes. Je prenais l’avion de Boston à L.A, L.A à Toronto, puis je jouais en match. Même chose à San Antonio, et personne ne l’a jamais su. Il y a des fois je prenais l’avion le jour du match et je jouais. Je voyais mon père et je quittais L.A. Je voyageais le jour et je jouais le soir. Je l’ai fait plein de fois, un bon nombre de fois, je n’en parlais pas. »

DeMar DeRozan déclare pour clore ce chapitre « la chose la plus difficile qu’il ait faite de sa vie ». Quand on connait le personnage, ce n’est pas étonnant, lorsqu’il s’agit de la famille, la star a le cœur sur la main. Après le lycée, son choix s’est porté vers USC, une des célèbres universités non loin de Los Angeles (à 20 minutes de là où il habitait). Pourquoi ? Sa mère a été diagnostiqué avec un lupus. Son choix de vie est simple à ce moment de sa carrière. Faire une seule année universitaire, afin de pouvoir aider ses parents financièrement, qui vivait à Compton et les libérait du quartier. C’est ainsi qu’il a emmené ses parents avec lui, à Toronto. Son père ironisait sur le fait de ne plus entendre des coups de feu. Par la suite, le paternel a dû rentrer à Los Angeles et a fini ses jours paisiblement, toujours avec DeMar DeRozan près de lui qui ne laissait jamais rien transparaître, les Spurs en sont les premiers témoins.
Auteur d’une saison exceptionnelle, DeRozan semble avoir trouvé la paix, lui qui peut emmener ses filles en match, désormais à l’âge de prendre conscience des choses. Nul ne fait aucun doute qu’elles ont aussi les mêmes valeurs de leur père.

Ce genre de podcast fait toujours plaisir à entendre et est très rafraichissant. On aime entendre les histoires des joueurs, qu’elles soient difficiles, funs ou sérieuses, cela permet à beaucoup de se rendre compte que les stars sont des humains comme tout le monde.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités